5 types de chaussures pour partir en randonnée

Partir en randonnée ne s’improvise pas vraiment si vous voulez préserver vos pieds et aller loin. Et en fonction de la nature de la randonnée que vous décidez d’entreprendre, choisir les bonnes chaussures sera vital.

1. Les chaussures d’alpinisme

Ces chaussures d’alpinisme sont clairement réservées aux pratiquants les plus expérimentés. Elles permettent d’affronter le froid hivernal et les sommets enneigés. Pourquoi ? Parce que ce type de chaussure permet de maintenir au chaud des pieds avec un temps de -20 °C et ce grâce à un chausson interne à la chaussure.

Par ailleurs, ces chaussures ont des semelles externes suffisamment rigides pour les équiper de crampons afin d’affronter la glace et la neige. Conséquence : ces chaussures sont très très rigides et parfois très très lourdes.

2. Les chaussures de grande randonnée

Ces chaussures sont parfaitement adaptées pour réaliser des randonnées en forêt et en montagne. C’est aussi ce type de chaussure qui permet de partir plusieurs jours en trek en tout confort.

Ces chaussures sont semi-rigides, donc moins lourdes que des chaussures d’alpinisme. Elles sont aussi très résistantes, et il reste possible de les utiliser même par temps froid. Et certains de ces modèles de chaussures de grande randonnée peuvent être équipés de crampons.

3. Les chaussures pour les petites randonnées

Pas question de faire le GR 20 avec ces chaussures de randonnée. Ces chaussures sont destinées à ceux qui débutent et ceux qui en veulent pas investir énormément dans une paire de chaussure de randonnée.

Elles suffisent amplement à réaliser des randonnées de quelques heures, voire d’une journée. Mais vous n’irez pas plus loin avec sans éprouver des difficultés. Leur avantage : ces chaussures sont légères et agréables à porter aux beaux jours.

4. Les chaussures d’approche

Ces chaussures de randonnée sont apparues assez récemment dans les rayons des magasins spécialisés. Elles ont la caractéristique d’avoir une tige plus basses que les autres types de chaussures. Mais leur semelle externe leur permet d’arpenter des terrains montagneux, rocailleux, et très difficiles.

À l’origine, ces chaussures sont conçues pour la pratique de l’alpinisme. Elles permettent d’effectuer des marches d’approches sans avoir à chausser des chaussures d’alpinisme. Mais elles sont de plus en plus utilisées par les randonneurs.

Reste que ces chaussures sont réservées à des personnes expérimentées.

5. Les chaussures de running

Si ces chaussures sont initialement destinées à la course à pied, elles peuvent être utilisées pour effectuer une randonnée. Surtout que depuis quelques années des chaussures de trail commencent à être largement commercialisées.

Ce sont des chaussures de course à pied plus solides et protectrices que des chaussures de running classiques. Leur semelle est renforcée, et elles sont souvent équipées de protections à l’avant de la chaussure.

Elles sont très légères. Mais n’ont pas toutes les protections des chaussures de montagne classique. Et sont le plus souvent à tiges basses. Donc la protection de la cheville n’est pas assurée. Évitez de les chausser si vous partez en montagne pour plusieurs jours.

Pour aller plus loin

L’entretien de ses chaussures de randonnée en 5 étapes

LAISSER UN COMMENTAIRE