Avalanches : le massif du Mont-Blanc en état d’alerte – MAJ

Mise à jour 19/04/2018 à 19/34 : Dans les Pyrénées également la situation est préoccupante. Depuis mardi et au moins jusqu’à dimanche, nous allons avoir des températures élevées qui vont accentuer un peu plus la fonte des neiges sur les massifs pyrénéens mentionne Météo France. L’enneigement est encore important en cette période plus que d’habitude et les fortes chaleurs vont accélérer la situation.

On trouve encore plus d’un mètre cinquante de neige dès 1500m sur une grande partie des Pyrénées. Dans quelques couloirs d’avalanches, elles pourraient prendre de l’ampleur en emportant toute la neige en place et parfois descendre jusqu’aux zones basses peu voire non enneigées, prévient Météo France. Côté alerte avalanche, nous sommes actuellement sur un niveau de trois voire quatre sur cinq.

Dans les Alpes de Haute-Provence aussi

Par ailleurs, pour revenir aux Alpes, le Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne des Alpes de Haute-Provence met en garde les usagers de la montagne face au risque avalanche. Le volume de neige étant encore très important pour la fin avril dans l’ensemble des massifs, et avec un redoux qui s’amplifie, le manteau neigeux s’humidifie de plus en plus. Des départs spontanés peuvent emporter la totalité du manteau neigeux en place. Le risque de déclenchement d’avalanches au passage d’un randonneur est très présent.

Le PGHM rappelle donc les consignes de sécurité : se renseigner sur les conditions météorologiques, nivologiques et sur les itinéraires auprès des professionnels de la montagne, le PHGM de Jausiers ou encore le site Météo France. Ne pas partir sans le triptyque de sécurité Pelle / Sonde / détecteur victime d’avalanche (DVA). Pensez à partir tôt le matin au moment où la neige est encore dure, garantissant une meilleure cohésion du manteau neigeux. Dans le cadre de la randonnée pédestre, ne traversez pas des névés de neige sans être équipées (Crampons – piolet).

Les préfets de Haute-Savoie et des Hautes-Alpes mettent en garde contre un fort risque d’avalanches, et ce en raison des « températures printanières » et du « redoux en montagne ».

Le temps chaud et ensoleillé que l’on constate dans les Alpes augmente le risque d’avalanches selon les autorités. Le risque d’avalanches « évoluera de limité à marqué (niveau 3 sur 5) » sur les massifs du Chablais et des Aravis, et « en risque fort (niveau 4 sur 5) sur le Massif du Mont-Blanc, indique la préfecture de Haute-Savoie dans un communiqué. « Au-dessus de 2.000 mètres notamment, le réchauffement soudain du manteau neigeux pourra occasionner de nombreuses avalanches », ajoute-t-on.

« Risque avalanche de niveau fort »

Météo-France a également placé les Hautes-Alpes en « risque avalanche de niveau fort (4 sur 5) à compter de jeudi, « aux heures les plus douces », indique la préfecture du département, selon laquelle « le passage d’un skieur ou d’un randonneur » peut déclencher une avalanche « potentiellement volumineuse ».

Les préfets appellent donc les « pratiquants de la montagne, skieurs et randonneurs à ski ou en raquettes à la plus grande vigilance » et « recommande de ne pas skier en hors-piste sans se renseigner auprès des professionnels de la montagne » et « sans le matériel indispensable (pelle, sonde, détecteur de victimes d’avalanches », ajoute le texte qui conclut : « Ne prenez pas de risque avec votre sécurité et celle des secouristes. Sachez renoncer, soyez responsable ».

« Les avalanches se déclenchent en général en terrain raide. Des chutes de neige intensives, un vent fort ou une remontée marquée des températures favorisent le déclenchement d’avalanches » note le Portail dangers naturels de la Confédération Suisse, qui assure que « 90 % des victimes ont déclenché elles-mêmes l’avalanche qui les a emportées ».

Comment écarter le danger

Si vous pensez toutefois sortir en montagne skis aux pieds, voici 6 paramètres à prendre en compte pour écarter le danger. Selon le niveau de connaissance du débutant au plus expérimenté, il s’agit de :

  • Regarder les indices de risque du bulletin. Le degré de danger des avalanches est basé sur 5 niveaux.
  • Se méfier des pentes d’inclinaison supérieures à 30° (la liste et la carte pour la France ici)
  • Regarder les lieux des avalanches récentes observées (sur le site Data Avalanche par exemple)
  • D’évaluer la température et la fonte de neige
  • De constater les Surcharges nouvelles : accumulation par le vent, neige fraîche, pluie
  • De repérer les couches fragiles enfouies

Cette année est particulièrement meurtrière en montagne du fait des avalanches.

Pour aller plus loin

A mi-saison, le nombre de victime des avalanches explose en France

LAISSER UN COMMENTAIRE