[Maj]Charlotte Durif : interview et suivi de son « tour du monde » en 2 ans

Charlotte Durif joue du perfo - Photo Josh Larson
Charlotte Durif joue du perfo - Photo Josh Larson

[Maj du 22/11/2017]

Film de la première étape : la Grèce

Une jolie vidéo, résumé de leur première étape en Grèce à Kyparissi (pas très loin de Leonidio).

De belles séquences grimpe bien sûr (commentées en plus) et un aperçu de ce que signifie « équiper » une voie. Charlotte et Josh équipent notamment 2 voies dures. Une en 8c « Tarsus Manus » et une voie qu’ils cotent 8a et qu’ils baptisent « Sequoia Love » (sur de belles colonnettes).

Des séquences également dans le secteur Watermill où les 2 grimpeurs découvrent le style particulier de ces falaises grecques, au milieu des stalactites.

On voit également dans la vidéo le « maître » des lieux : Aris Theodoropoulos, auteurs des topos best sellers de Kalymnos et du best of Greece sport climbing avec qui ils partageront un bout d’aventure.

Le film se termine par des séances blocs très esthétiques sur l’île de Tinos.

Prochaine étape, la Serbie !

Greece || A World Less Traveled from Cold House Media on Vimeo.


Vous connaissez forcément la grimpeuse française Charlotte Durif.

Médaillée à de nombreuses reprises dans le circuit compétition, au niveau national, européen et mondial entre 2004 et 2016.

Elle est également la 2ème femme a avoir atteint le 9ème degré (après Josune Bereziartu) avec les 3P (La grotte du Galetas), et serial tombeuse de 8b+ et 8c.

Après son titre en combiné senior en 2016, elle annonce qu’elle arrête la compétition.

Et pour quoi faire ?

Un « voyage / trip grimpe / équipement » géant qu’elle nous fait découvrir dans cette interview qu’elle nous a gentiment accordé 🙂

Trip Charlotte Durif et Josh Larson
Trip Charlotte Durif et Josh Larson

Le périple de Charlotte Durif

Peux tu nous dire en 2 mots d’où te vient cette idée de grand voyage ?

C’est un rêve de gamine qui me trotte dans la tête, car j’ai toujours passé mes week-ends et vacances loin de la maison. Avec mes études et mon engagement dans les compétitions, c’est vrai que je n’ai jamais vraiment pu l’envisager. J’aspire au voyage, et l’idée de ne faire que ça pour plus d’un week-end de compétition ou plus de 10 jours de trip outdoor devait arriver un jour ou l’autre.

Quel est l’objectif du voyage ?

L’objectif est de profiter à fond de chaque endroit, c’est pourquoi nous resterons environ un mois dans chaque destination. Grimpe, développement, randonnées, sommets, rencontre avec les locaux et aide à la communauté seront nos principales activités.

Avec qui vas-tu partager cette aventure ? 

Mon compagnon Josh Larson, ainsi que les amis qui nous rejoindrons sur certaines destinations. Nous tenons vraiment à rencontrer les communautés locales, donc nous partagerons également cette aventure avec nos nouveaux amis.

Josh Larson à bloc- photo Charlotte Durif
Josh Larson à bloc- photo Charlotte Durif

Qu’est ce qui t’as décidé à te lancer ?

Un partenaire motivé et un bon timing dans ma vie. En effet, avec un retrait de ma carrière de compétition au lendemain du Championnat du Monde de Bercy en septembre 2016, et la fin de ma thèse (en chimie et physico chimie des matériaux) de doctorat prévue en juin 2017, c’était le moment idéal pour planifier un tel projet.

Comment le projet a t il été financé ?

Nous avons la chance d’avoir nos sponsors personnels qui nous accompagnent, financièrement et en matériel depuis plusieurs années et dont la plupart ont, comme nous, été emballés par le projet. Petzl, qui m’accompagne depuis aussi longtemps que je me souvienne, nous supporte spécifiquement sur ce projet, tout comme Gramicci et Volx Climbing Holds. L’aide de EB Climbing, ainsi que Luxov et Y&Y Vertical, m’est également précieuse.  Sans eux, ce projet n’aurait pas été envisageable, et j’en profite donc pour les remercier.

Josh et moi avons également une entreprise de médias, Cold House Media, et nous faisons nous-mêmes des vidéos. Pour ce projet, nous nous sommes liés avec Epic TV, pour qui nous faisons des vlogs deux fois par semaines. Le but de ces vlogs n’est pas de faire de la grande vidéo, mais plutôt de partager notre aventure quasiment au jour le jour. Bien évidemment, nous ferons également une belle vidéo indépendante par destination.

C’est parti pour combien de temps ?

Si on poursuit notre chemin comme prévu, c’est parti pour environ 1 an et demi, avec une fin prévue début février 2019.

Où allez-vous ?

Dans l’ordre : Grèce, Serbie, Australie, Nouvelle-Zélande, Tasmanie, Puerto-Rico, Brésil, Pérou, Alaska, Madagascar, Afrique du Sud, Namibie, Tanzanie, Maroc, Égypte, Népal, Chine, Japon, Vietnam.

Comment avez vous choisi les destinations ?

Tout simplement en listant les endroits, plus ou moins connus, plus ou moins pour la grimpe, qui nous font envie, puis en regardant quelles sont les meilleures (plutôt les « moins pires ») périodes de l’année pour y aller. Pour l’anecdote, en procédant de la sorte, le trip devait durer 3 ans… « chouette » vous me direz, mais un peu long, donc nous avons enlevé des destinations.

Charlotte Durif en séance grimpe- photo Josh LarsonCharlotte Durif climbing - photo by Josh Larson
Charlotte Durif en séance grimpe- photo Josh LarsonCharlotte Durif climbing – photo by Josh Larson

Ceux qui veulent te suivre au jour le jour, ils font comment ?

Plein de possibilités ici ! Pour des informations complètes, nous avons créé un site internet au nom de notre trip : A World Less Traveled, où nous mettons des informations/ photos/ vidéos régulièrement. Vous y trouverez notamment les vlogs, aussi sur notre page Epic TV, que nous publions deux fois par semaine.

Nos Facebook (Charlotte, Josh) et Instagram (Charlotte, Josh) sont également de bonnes options.

Enfin, au fil du trip nous partagerons aussi des informations sur nos sites respectifs (Charlotte, Josh)

Un topo des voies équipées est il prévu ?

Nous allons consacrer une rubrique spécifique sur notre site internet et nos sites personnels pour les voies que nous allons équiper. Nous avons quelques idées concernant la rédaction d’un livre, mais nous n’avons pas encore réfléchi à tout son contenu.

Au niveau personnel, tu étais encore récemment dans le circuit compétition FFME. C’est fini fini ?

Une longue pause m’était nécessaire, pour régler des blessures qui ne passaient pas dans le temps (certaines pendant plus de 3 ans), pour finir la rédaction de ma thèse, et aussi pour ce grand projet que je viens de commencer. Je ne suis moi-même pas encore capable de dire si c’est une retraite momentanée ou définitive.

Et les JO ça te motive ?

Évidemment, ça aussi ça fait rêver ! Je ne me ferme pas les portes, je verrai où j’en suis dans ma vie et dans mes motivations à mon retour du Tour du Monde.

Merci à vous 2 et bon voyage alors ! 🙂

Nous relaieront leurs vidéos régulièrement !

Leur dernière vidéo en date

LAISSER UN COMMENTAIRE