Cinq journalistes népalaises tentent l’Everest

Cinq jeunes journalistes népalaises ont quitté Katmandou mercredi matin pour escalader ce printemps le plus haut sommet du monde, l’Everest, rapporte l’agence de presse chinoise Xinhua.

L’aventure se nomme :  »Expédition 2018 des premières femmes journalistes sur l’Everest ». La jeune équipe va grimper en mai le sommet de 8.848 mètres avec un slogan :  »une voix unifiée pour l’équité ». L’objectif de l’expédition est de de sensibiliser le public aux questions d’égalité et de promouvoir le tourisme dans cette région de l’Himalaya.

Elles n’ont pas le même parcours ni les mêmes origines. Mais ces journalistes issues de différents médias se sont réunies pour partager l’actualité directement depuis le toit du monde. « Au lieu d’un stylo, cette fois, nous utiliserons un piolet pour partager les nouvelles avec le grand public », a déclaré à Xinhua Rosha Basnet, membre de l’équipe.

Diffusion en direct

Selon les membres de l’expédition, elles procéderont également à la diffusion en direct de leur grimpée du camp de base au sommet de l’Everest, avec le soutien de la télévision d’Etat népalaise.

Parmi les 300 à 400 grimpeurs qui obtiennent chaque année des permis pour l’Everest, cette année une douzaine de femmes originaires du Népal vont escalader le toit du monde.

L’Everest a deux voies d’ascension principales. L’arête Sud-Est par le Népal et l’arête Nord-Est par le Tibet. Des deux itinéraires principaux, l’arête du Sud-Est est techniquement plus facile et est par conséquent l’itinéraire le plus fréquenté.

La plupart des tentatives sont effectuées aux mois d’avril et mai avant la mousson d’été. À ce moment de l’année, un changement du courant-jet réduit les vitesses moyennes de vent en haute altitude. D’autres tentatives sont réalisées après la mousson aux mois de septembre et octobre. Mais la neige tombée pendant la mousson et des conditions météorologiques plus instables rendent l’ascension plus difficile.

Pour aller plus loin

Les 7 summits et les 14 sommets de plus de 8000m (les 8000ers)

LAISSER UN COMMENTAIRE