Daila Ojeda se fait « Digital Crack », l’un des 8a les plus haut du monde

Et nous offre une vidéo vertigineuse

La canarienne Daila Ojeda sort de ses « sentiers battus » catalans (ou plutôt falaises battues ?!) pour tenter de nouvelles expériences. On l’a vu ces derniers temps, la grimpeuse se met à explorer de nouvelles disciplines. En février, on l’a vu s’essayer à la cascade de glace.

En mars 2017, elle s’essaye à la grande voie à Montserrat, pour grimper La Directa de L’amistad (8a), une voie de huit longueurs pour une longueur totale de 250m ! Ben oui, quand elle s’y met, elle ne fait pas semblant 🙂 L’expérience avait été concluante puisqu’elle déclarait :

J’étais épuisée après cette ascension mais ça doit être addictif car j’ai adoré chaque moment.  Maintenant je veux essayer d’autres grandes voies. J’ai hâte de repartir à l’aventure!

Daila Ojeda à Montserrat, photo Bernardo Gimenez
Daila Ojeda à Montserrat, photo Bernardo Gimenez

Et c’est en juin dernier qu’elle décide de remettre ça dans le massif du Mont-Blanc à Chamonix après avoir vu une photo dans un vieux magazine qui l’a « fascinée » et « attirée ».

Elle jette alors son dévolu sur une voie dont les photos l’inspirent : Digital Crack.

Au début j’aimais bien l’idée de grimper la voie normale du Mont Blanc mais après avoir vu quelques images de Digital Crack, j’ai su que c’était exactement une voie comme ça que je voulais tenter.Click to Tweet

Avec son partenaire Benjamin Brochard, elle découvre les approches aux crampons et les paysages hostiles mais magnifiques du massif.

Daila Ojeda Digital Crack, photo Bernardo Gimenez
Daila Ojeda Digital Crack, photo Bernardo Gimenez

La vidéo n’est pas sans rappeler les images de « Au-delà des cimes », film réalisé par Rémy Tezier avec Catherine Destivelle qui emmène avec elle des proches pour partager avec chacun une ascension qui l’a marquée. Alors si vous aimez le décor alpin et gazeux de cette vidéo de 3mn, on ne peut que vous conseiller de vous procurer le DVD d’1h20 qui vous offrira le même décor magique.

LAISSER UN COMMENTAIRE