Une expédition polonaise menée par Krzysztof Wielicki et composée d’alpinistes de renom au palmarès épais comme un annuaire, est en ce moment au Pakistan pour tenter de réaliser la première ascension hivernale du K2, le deuxième plus haut sommet du monde avec 8611 mètres.

Un chef d’expédition expérimenté

Krzysztof Wielicki, âgé de 67 ans et 5ème homme à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8000 mètres a déjà tenté l’ascension hivernale du K2 en 2003 mais n’a malheureusement pas pu atteindre le sommet. Il aura cette fois la lourde charge de diriger l’expédition composée de 13 grimpeurs.

Krzysztof Wielicki
Krzysztof Wielicki

Plusieurs alpinistes présents ont déjà gravi le K2 et d’autres sont habitués aux expéditions hivernales sur des 8000 mètres.

Wielicki espère commencer à grimper le 8 ou le 9 janvier et prévoit de passer environ trois mois sur la montagne.

Krzysztof Wielicki évoquait cette ascension lors d’une interview que nous avions relayée au mois d’octobre dernier. Nous leurs souhaitons une belle réussite !

Le K2 est un sommet du massif du Karakoram (ou Karakorum). Il est situé sur la frontière sino-pakistanaise, dans la région autonome du Gilgit-Baltistan. Situé dans le district de Skardu, ce sommet est également connu sous les noms de Qogir Feng, Chogori, Ketu, Kechu ou encore Godwin-Austen.

A l’assaut de la « montagne sauvage »

L’oronyme K2 est dérivé de la notation utilisée par la Great Trigonometric Survey. Son surnom est la « montagne Sauvage » ou « montagne sans pitié », et ce en raison de la difficulté de son ascension, mais aussi du taux de mortalité particulièrement élevé des alpinistes qui tentent de gravir ce sommet.

Car l’ascension du K2 est considérée comme bien plus difficile que celle de l’Everest par exemple. Un personne sur quatre meurt sur les pentes de montagne. L’Annapurna reste cependant la montagne avec le plus haut taux de mortalité. En 2016, seules 378 personnes avaient réussi à parvenir au sommet du K2, contre plus de 5.000 pour l’Everest.

C’est une expédition italienne qui réussit à gravir pour la première fois le sommet du K2 le 31 juillet 1954, après 70 jours d’assaut. L’expédition fut menée par Ardito Desio. Les deux premiers hommes à atteindre le sommet furent Lino Lacedelli et Achille Compagnoni.

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE