Interview : Krzysztov Wielicki et le K2 en hivernal

Les polonais partent à la conquête du K2 en hivernal

Le polonais Krzysztov Wielicki sera a la tête d’une expédition visant le K2 en hivernal !

Krzysztov Wielicki est une véritable légende vivante de l’alpinisme.
5ème homme à gravir les 14 sommets de plus de 8000m, on lui doit aussi la première hivernale d’un sommet de plus de 8000m avec ni plus ni moins que l’Everest en 1980 !

Retrospective des ses exploits

En 1984 il réalise l’ascension en solo du Broad Peak en 21h30. C’est la première ascension dans la journée d’un sommet de plus de 8000m.

Puis il a ensuite gravit :

  • Le Manaslu en 1984 par une nouvelle voie sur la face sud-sud-est,
  • Le Kangchenjunga en hivernal en 1986,
  • Le Makalu en style alpin avec une nouvelle variante en 1986,
  • Le Lhotse en hivernal en solo en 1988,
  • Le Dhaulagiri en solo via une nouvelle voie en 1990,
  • L’Annapurna par la voie Bonington en 1991,
  • Le Manaslu par la voie classique en 1992,
  • Le Cho Oyu par la voie polonaise en 1993,
  • Le Shishapangma par une nouvelle voie en solo en 1993,
  • Le Gasherbrum II par la voie classique en solo en 1995,
  • Le Gasherbrum I en style alpin par la voie des Japonais en 1995,
  • Le K2 par la voie des Japonais en 1996,
  • Le Nanga Parbat par la voie des Japonais en 1996,
  • Le Gasherbrum II par la voie classique en 2006.

A l’attaque du K2 en hivernal

Krzysztov Wielicki s’est rendu 5 fois sur le K2, mais ne l’a gravi qu’une seule fois.

Avec 3 premières hivernales sur des 8000 (Everest, Lhotse et Kangchenjunga) Krzysztof Wielicky est l’un des plus capé dans le domaine. C’est donc logiquement qu’il dirigera cet hiver une forte expédition polonaise visant à gravir le dernier 8000 non conquis en hivernal. Une dream team polonaise composée d’une dizaine d’alpinistes parmi les plus pointus du pays.

Dans le cadre du festival de montagne Andrzej Zawada (leader historique des expéditions hivernales polonaises des années 80), Krzysztof Wielicki a été interrogé par nos confrères de Desnivel.

Voir l’interview (en anglais)

LAISSER UN COMMENTAIRE