K2 Wayback 88 E-core au banc d’essai

0

Quoi de plus idéal qu’un début de saison aussi pourri pour tester des nouveaux jouets ? Ce mois-ci nous avons maltraité le tout nouveau ski K2 wayback 88 E-core. En effet, avec des chutes de neiges aussi sporadiques et espacées, les conditions étaient parfaites pour tester ces planches dans les pires conditions. Et comme disait Marco Siffredi « dans la poudre on est tous champions du monde mais dès que c’est raide et gelé y’a plus grand monde ». Et bien figurez-vous que K2 répond bien présent et confirme son savoir-faire en matière de ski de rando.

k2_skis_2017_wayback_88

A priori, le Wayback 88, tout le monde connait ! Le nouveau wayback 88 E-core reprend toutes les qualités de son prédécesseur et lui afflige un régime qui lui fait perdre quasiment 20% de son poids sans trop se répercuter sur son prix. On aimait déjà le rayon relativement court pour un ski de randonnée (17 mètres en taille 174), ce qui le rend hyper maniable sur neige dure et vraiment bluffant en piste. On a toujours adoré le concept « snowphobic » qui est un revêtement sur le top shit pour repousser l’accumulation de neige sur les skis (en langage décodé ça peut se résumer sous cette forme : Pourquoi mettre trois cent balles de plus pour gagner trois cent gramme si on se trimballe un kilo de neige à chaque pied ?). On appréciait aussi le shape de ces skis, le cambre bien prononcé qui apporte la relance et la nervosité en sortie de virage associé aux deux rockers. Petit rocker arrière pour pardonner les erreurs d’étourderies et le rocker plutôt prononcé en spatule qui encaisse le relief, aide à déjauger et raccourci le contact ski-neige.

Mais tout ça on le savait déjà ! Alors qu’est ce qui change vraiment ? Et bien j’ai longuement tergiversé entre un baratin indigeste de formules chimiques et moléculaires et la version c’est pas sorcier… Donc K2 a remplacé du bois d’arbre par du bois d’un autre arbre et de la fibre par une autre fibre ! Quoi c’est tout ? Et bien vous savez quoi, c’est hyper intelligent et on ne se fout pas du consommateur ! Le balsa remplace le pawlaunia pour un gain de 40% de poids et une longévité incomparable ! C’est la fibre de lin qui vient épouser tout ça et donne ce caractère si fougueux, ce coup de twist qu’on aime, ce mélange de textures et de saveurs. Plus sérieusement, K2 a remplacé la matière sans en retirer ! C’est assez fréquent de voir des skis s’alléger et finir par découvrir qu’ils sont à usage unique ou presque ! Ici on n’a pas gratté sur l’épaisseur de la semelle ou des carres, on n’a pas économisé la colle et les crayons de couleur ou autre roublardise invisible pour toute personne qui change ses skis tous les 5-10 ans.

Sachez que K2 annonce des tailles bien plus petites que la concurrence par ce qu’ils ne mesurent pas leurs skis le long des semelles mais plutôt comme la corde d’un arc. Les 174 essayés correspondent à 178-180 selon les modèles comparés.

Un mot sur les peaux qu’on a également testé, le système d’attache est super simple et très efficace, la découpe est très propre, la couleur est en harmonie avec le ski, par contre la glisse n’est vraiment pas en adéquation avec le programme du ski! La quantité de nylon lui garantit une bonne durée de vie et une bonne accroche mais il faudra penser à proposer des peaux qui freinent moins pour cette gamme E-core!

Vous l’aurez compris j’ai vraiment accroché avec ces nouveaux Wayback et je tiens à rappeler qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis… Je m’explique : Jusqu’en 2014/2015 K2 argumentait le poids généreux de leur gamme back (rando) en affirmant haut et fort que l’identité de la marque était des skis pour descendre. Avec une matière première qualitative, une générosité dans la garniture du sandwich. En revendiquant que les noyaux à base d’air et de mousse ce n’était vraiment pas leur philosophie. Ce noyau E-core nous prouve qu’il est possible de garder une ligne de conduite, de ne pas renier ses convictions tout en cherchant à coller au plus près des envies du client !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE