La chronique de Jean-Pierre Banville : Last call, les sites ferment dans 10 minutes

Ce grimpeur profitera éternellement de son site d’escalade , même s’il est minuscule !
Pourquoi ?
Parce qu’il n’est pas assuré …

La FFME et son assureur perdent une bataille : celle de la responsabilité .
Ils sont condamnés à payer 1.2 millions d’euros comme partie responsable d’un grave accident sur un site naturel .
A Vingrau , rien de moins …
Qui , parmi vous , a entendu parler de Vingrau ?
Moi j’ai eu le privilège d’y grimper !

Je dis bien privilège car , dans un futur proche , l’escalade à Vingrau sera une affaire de cartes postales anciennes .

Et si je me projette dans le même futur , je prévois que ce sera le cas pour une majorité de sites , petits et grands , actuellement conventionnés par la FFME .

Car comment justifier le risque ?
Qui voudra assurer une Fédération qui a en coupe 1000 conventions ?
Conventions de sites qui ne sont , souvent , visités par les  »instances » que le sixième lundi de mars des années bissextiles.

Lire la chronique de JPB1jpb

LAISSER UN COMMENTAIRE