Le Groupe excellence alpinisme national (GEAN) a suivi du 12 au 14 mai un stage d’escalade artificielle dans les gorges du Verdon

Le premier rendez-vous du GEAN 2017-2018 a donc eu lieu dans le cadre emblématique du Verdon. Discipline indispensable à tout grimpeur souhaitant un jour se lancer dans l’alpinisme et dans les big wall, l’escalade artificielle permet de s’entraîner à utiliser tous les moyens de progression, y compris l’escalade libre dans certains passages ou sorties de longueurs. Apprendre dormir en paroi est un enjeu important : l’organisation du matériel, la gestion des cordes et la précision des gestes deviennent alors des gestes vitaux. Cela fait partie des fondamentaux de la progression permettant ensuite d’aborder les grandes faces des Alpes ou de la Patagonie, qui sont les objectifs principaux du GEAN.

Au cours de trois ces journées, les grimpeurs ont gravi trois voies : « Les Chariots de Thespis », « Nagasaki » et « Le 6ème élément ».

Le GEAN 2017-2018
Encadrement : Titi Gentet, Patrick Pessi, Mathieu Détrie, Stéphane Benoist et Christophe Moulin.
Marion Lemaire, Camille marot, Nathalie Poizat, Antoine Avenas, Hugo Dherbey, Antonin Cecchini, Thibault Fortané, Octave Garbolino et Aurélien Vaissière.

Rendez-vous à présent à Chamonix, fin juillet, pour une semaine de stage…

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE