Le guide italien Edmond Joyeusaz, 60 ans, skie le Cervin sur sa face nord-est

Le guide italien Edmond Joyeusaz, 60 ans, skie le Cervin sur sa face nord-est.

Le Cervin a été skié à plusieurs reprises, mais peu ont commencé la descente par la face nord pour ensuite changer de direction pour skier la face est de ce sommet mythique de 4.478 mètres rapporte Lugares de nevie.

Le Cervin, pour son visage italien, ou le Matterhorn, pour son visage suisse, compte pourtant ce nouvel exploit. Cette descente a été effectuée par Edmond Joyeusaz, guide et skieur de 60 ans venu de Courmayeur, le 25 mai dernier.

La face est a été skiée à plusieurs reprises et une poignée de skieurs et de snowboarders ont fait le parcours complet. Mais cette dernière réalisation est remarquable pour un homme de 60 ans. Il explique sur sa page Facebook que « ce n’était pas facile d’avoir suffisamment de neige des deux côtés (nord et est) et de bonnes conditions météorologiques en même temps ».

Pour sa dernière descente, le 25 mai, Edmond Joyeusaz a gravi la route habituelle du Swiss Hornli, juste au-dessus de la cabane de Solvey, où la couverture de neige était de 50 cm de profondeur dans certaines sections.

Un senior du ski de montagne et de l’alpinisme

Instructeur et entraîneur de ski depuis plus de 30 ans, Edmond Joyeusaz vit à Courmayeur, au pied du Mont Blanc. À son actif, il a remporté la Coupe de ski alpin en Italie en 1984, une Coupe du monde en 1999 et il est l’un des meilleurs skieurs italiens.

Edmond Joyeusaz a été l’un des pionniers du snowboard au milieu des années 80. Et c’est en snowboard qu’il a effectué les premières descentes extrêmes sur le Mont Blanc.

Il a également été le protagoniste et l’organisateur d’expéditions d’alpinisme dans l’Himalaya et le Karakorum (Everest, K2, Cho Oyu, Lhotse) pendant plus de 20 ans. Du haut de la Shisha Pangma (8.047 mètres), au Tibet, il a fait la première descente complète sur skis, qui n’a pas encore été répétée à l’heure actuelle. En outre, il a été le premier à skier sur les pistes de K2.

« Je suis descendu à skis sur environ 250 mètres sur la face nord »

Pour sa dernière descente, le 25 mai, Edmond Joyeusaz a gravi la route habituelle du Swiss Hornli, juste au-dessus de la cabane de Solvey, où la couverture de neige était de 50 cm de profondeur dans certaines sections.

Il a skié le long de la face nord aussi loin que possible. « Je suis descendu à skis sur environ 250 mètres sur la face nord » explique-t-il. « Je suis vraiment allé aussi loin que je le pouvais, puis elle est devenue trop raide, a dépassé les 85 degrés, sur des pentes qui ne sont même pas enneigées ». À ce moment-là, il a dû utiliser des cordes de sécurité de 40 m et, de l’autre côté de la face, il s’est dirigé vers la face est, où Valeruz a fait la première descente en ski en 1975.

LAISSER UN COMMENTAIRE