Les italiens remportent la Pierra Menta 2018 sur un coup de dé

Premiers Michele Boscacci et R.Antonioli ; seconds William Bon Mardion et Xavier Gachet ; troisèmes Didier Blanc et Valentin Favre. ©JocelynChavyPierraMenta2018

Michele Boscacci et Robert Antonioli remportent cette 33 édition de la mythique course de ski alpinisme grâce à leurs efforts bien sûr, mais aussi à l’abandon de Kilian Jornet sur blessure dans la dernière partie de cette 4ème étape.

Michele Boscacci et R. Antonioli, premiers au classement général. ©JocelynChavyPierraMenta2018

Le duo transalpin est suivis de William Bon Mardion et Xavier Gachet à 7 minutes. Didier Blanc et Valentin Favre sont à une demi-heure des vainqueurs.

Pour cette dernière étape, William Bon Mardion et Xavier Gachet remportent la course au finish 12 secondes devant le duo italien ! Didier Blanc et Valentin Favre sont 3e, à 4 minutes des premiers.

Chez les Boscacci, la Pierra Menta est une histoire de famille, puisque Graziano, le père de Michele, l’a gagnée en 2002.

Axelle Mollaret et Katia Tomatis s’imposent dans la douleur

Malgré la belle remontée de Laetitia Roux et Emelie Forsber au dernier jour de l’épreuve, le classement général femmes est inchangé : Axelle Mollaret et Katia Tomatis remportent la Pierra Menta 2018 avec 11 minutes d’avance cumulée. Mireia Miro Varela et Marta Garcia Farres sont troisièmes à plus d’une heure des premières.

Axelle Mollaret (droite) et Katia Tomatis (gauche) , premières de l’étape, et premières au classement général. ©JocelynChavyPierraMenta2018

« Au contraire d’Axelle et de Katia, nous avons mis 3 étapes pour bien gérer notre course » a regretté Laetitia Roux. De fait, les franco-suédoise Laetitia Roux et Emelie Forsberg passent la ligne d’arrivée de l’étape 4 minutes avant le duo franco-italien Axelle Mollaret / Katia Tomatis. Ces dernières ont paru à la peine tout au long de cette dernière journée. « Nous avons eu beaucoup de mal aujourd’hui ! Il y a des jours sans… Mais je suis ravie de gagner cette édition pour la 1e fois » a déclaré Katia Tomatis.

Les Espagnoles Mireia Miro Varela et Marta Garcia Farres sont 3e de l’étape.

L’évènement du jour : l’abandon de Kilian Jornet

Kilian Jornet et Jakob Herrmann (Espagne/Autriche) ont fait la course en tête devant William Bon Mardion et Xavier Gachet, suivis des Italiens Michele Boscacci et Robert Antonioli, jusqu’à la chute de Kilian dans l’avant dernière descente (du Cuvy à sainte Barbe).

En compagnie de Hermann Jakob, Kilian Jornet était premier au classement général avant qu’une blessure sur chute ne le contraigne à quitter la course. ©JocelynChavyPierraMenta2018

Bilan, fracture du péroné et luxation de la cheville. « Après sa chute et avec le mental qu’on lui connaît, il s’est relevé pour continuer mais ce n’était plus possible » a témoigné son coéquipier. Il a été contraint à l’abandon.

Le film de cette dernière étape

Les skieurs sont partis ce matin à 7h30 sous un temps couvert et de légères chûtes de neige. Les coureurs sont montés 3 fois au plateau du Cuvy, pour le plus grand plaisir des 2.000 spectateurs présents.

D’abord une longue montée (720 m de D+) en lisière de la piste du Grand Mont, puis une aussi longue descente sous le télésiège du même nom. Puis une seconde montée au Cuvy en forêt, avec un couloir très raide à pied. Ensuite, ils sont descendus à Sainte Barbe, et remontés au Cuvy, d’où ils ont entamé une dernière longue descente en forêt jusqu’à l’arrivée.

Une étape raccourcie

Les conditions météo très particulières (retour de la neige aujourd’hui, peu de visibilité et forte instabilité générale du manteau neigeux) ont décidé les organisateurs à limiter l’étape du Grand Mont au plateau du Cuvy à 1700 mètres, (et 2190 m de D+).

Cette 33ème édition aura de toute manière été marquée par les précautions prises pour la sécurité de tous à cause des conditions de neige particulièrement délicates. Elle s’est déroulée sur des itinéraires de repli très techniques, ce qui l’a rendu particulièrement mouvementée et pleine de suspense de bout en bout.

Lire les comptes rendus des trois premières étapes :

Encore au final une belle édition d’un très haut niveau : 9797 m de D+ en un peu moins de 10 heures pour les meilleurs. Rendez-vous est donné du 13 au 16 mars 2018 pour la 34e édition !

L’étape du jour en chiffres

  • Départ : 7h30
  • Altitude la plus basse : 1 180m
  • Altitude la plus haute : 1 700m
  • Dénivelé positif : + 2 190m (Seniors), +1 850m (Juniors) et +1 130m (Cadets)
  • 2h 13min04s pour la première équipe masculine
  • 2h 39min42s pour la première équipe féminine

Résultats

Chez les hommes, étape 4

  1. W. Bon Mardion (FR) / X. Gachet (FR) – 2h13min04s
  2. M. Boscacci (IT) / R. Antonioli (IT) – 2h13min16s
  3. D. Blanc (FR) / V. Favre (FR) – 2h17min10s

Chez les hommes, classement général

  1. M. Boscacci (IT) / R. Antonioli (IT) – 9h57min54s
  2. W. Bon Mardion (FR) / X. Gachet (FR) – 10h05min14s
  3. D. Blanc (FR) / V. Favre (FR) – 10h28min36s

Chez les femmes, étape 4

  1. E. Forsberg (SE) / L. Roux (FR) – 2h39min42s
  2. A. Mollaret (FR) / K. Tomatis (IT)- 2h43min45s
  3. M. Miro Varela (ES) / M. Garcia Farres (ES) – 2h59min29s

Chez les femmes, classement général

  1. A. Mollaret (FR) / K. Tomatis (IT)- 12h11min04s
  2. E. Forsberg (SE) / L. Roux (FR) – 12h22min36s
  3. M. Miro Varela (ES) / M. Garcia Farres (ES) – 13h21min39s

Abandons : 2 équipes féminines et 26 masculines

Intégralité des résultats sur : http://www.pierramenta.com

LAISSER UN COMMENTAIRE