On a (re) lu « Naufrage au Mont Blanc »

Le celèbre ouvrage de Yves Bally retraçant la dramatique histoire de Vincendon et Henry vient d’être republié dans une édition enrichie aux Editions Paulsen.

Ce fait divers sera à l’origine du secours public organisé en montagne tel que nous le connaissons aujourd’hui

Résumé : 
Noël 1956. Pris au piège dans la tempête, François Henry, 23 ans, et Jean Vincendon, 24 ans, se retrouvent seuls, égarés à 4 000 mètres d’altitude après s’être séparés de la cordée Bonatti-Gheser avec laquelle ils avaient gravi l’éperon de la Brenva, versant italien du Mont-Blanc. Après dix jours d’errance et de souffrances, les deux alpinistes sont abandonnés dans l’épave de l’hélicoptère qui s’est crashé près d’eux en tentant de leur venir en aide. Les sauveteurs ont promis de revenir… Le chemin de croix de ces « naufragés » est devenu un événement national suivi à la jumelle depuis Chamonix où l’organisation des secours s’enlise dans d’interminables tergiversations. Le guide Lionel Terray fulmine. Les parents et les amis, les Chamoniards et les touristes, les journalistes accourus de tout le pays assistent, abasourdis, à cette effroyable tragédie.

« Le sort s’est foutu de ces mecs ! » Le constat du sauveteur Honoré Bonnet résume parfaitement l’enchaînement implacable d’erreurs, de malchances et de défaillances qui ont nourri ce drame majeur de l’alpinisme. Fallait-il mettre en péril la vie de pères de famille pour sauver deux « imprudents » ? Convenait-il de déployer des moyens considérables pour une opération à l’issue incertaine ? Dans un tourbillon médiatique sans précédent, la polémique a mis aux prises de jeunes grimpeurs parisiens animés par la « fureur de vivre », des guides divisés sur l’appréciation des risques et un chef de bataillon dont la stratégie a tourné au désastre en dépit de l’engagement exemplaire de ses hommes.
Cette nouvelle édition illustrée complète et enrichit le texte original paru en 1997 après deux ans d’enquête. Les images et les archives de l’époque, parmi lesquelles de nombreux documents inédits, permettent d’éclairer avec pudeur le destin tragique de ces deux alpinistes.

Plus d’infos

LAISSER UN COMMENTAIRE