PGHM  : Le plus grand poste de secours en montagne du monde

Plus de cinquante ans après sa création, le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne s’est fait une place d’honneur dans le massif du Mont-Blanc. Comme s’il avait toujours fait partie du paysage.

Les deux turbines de l’hélicoptère vrombissent à tue-tête. À peine s’est-il posé sur sa drop zone de la base de secours de la vallée de Chamonix, que l’écureuil (un EC145 dernier cri) doit repartir pour une nouvelle mission de sauvetage. On a signalé cette fois une grimpeuse en perdition dans le secteur de l’Envers des Aiguilles. Ses deux chevilles sont brisées. Il faut l’évacuer.

Les secouristes de permanence (les premiers à marcher dans le jargon des sauveteurs) sont sur le front. Tout va très vite, comme une machine bien huilée. Entre le pilote, la base et la drop zone, 
les informations circulent sans accros. Que les premiers soient en intervention, et c’est alors une équipe de seconds qui intervient. Le maître mot de la base : ne jamais laisser quelqu’un seul en détresse là-haut.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE