Les photos de chasse de Luc Alphand ont créé un buzz énorme sur la toile mais aussi dans la presse écrite, audio et même télévisuelle.
Kairn.com a cherché à en savoir un peu plus en interrogeant différents montagnards sur ce que leur inspire ces photos.
C’est ainsi que nous avons contacté Fredi Meignan, gardien du refuge du promontoire et président de mountain Wilderness France

Kairn.Com : Es-tu anti-chasse quelle que soit son mode opératoire et sa légalité ?

Fredi : Je ne suis pas fondamentalement anti-chasse. Je ne partage pas cette pratique mais respecte les pratiquants tant que celle-ci est faîte légalement et éthiquement.

Kairn.com : penses-tu que la chasse peut être une manière de réguler les grands prédateurs et les animaux nuisibles ?
Fredi : Avant de parler de régulation, il faudrait peut-être voir qui a dérégulé. La régulation n’est-elle pas simplement une manière de se donner bonne conscience ? Ça me paraît un peu facile comme argumentation.

Kairn.com : que t’inspire les photos de Luc Alphand ?
Je trouve cela très beauf. Je pleure plus sur les bonhommes que sur les bêtes.  Indépendamment de l’aspect légal ou pas de ce qui est fait, que l’on aille tuer un mouflon ou un Ours a 10 000km d’ici, je ne pense pas que ça fasse un scandale international, même si ce n’est pas du tout ma tasse de thé. Par contre, quelle nécessité y a-t-il à se prendre en photo et à s’en vanter ? Quel besoin de montrer sa puissance avec un fusil à lunette et un char d’assaut à côté ? Je trouve cela pitoyable… J’ai des amis qui sont chasseurs, je respecte leur pratique, mais là on touche autre chose. Un rapport de domination que je n’aime pas du tout.

Kairn.com : pourquoi une telle polémique autour de ces photos ?
Je crois qu’une petite page s’est tournée pour Luc Alphand. Il était lié à la montagne, à la neige, a une certaine pureté. Tout cela a été salit et c’est peut-être ce  qui a entraîné tant de réactions.

1alphand 1alphand2 1alphand3 1alphand4 1alphand5 1fredi