Belle première française au Pandra, région du Kanchenjunga

Topo rapide de peine plancher, Pandra
Topo rapide de peine plancher, Pandra

Trois alpinistes français, Mathieu Détrie, Pierre Labbre et Benjamin Védrines se sont lancés à l’assaut du Pandra.

C’est un sommet très peu connue de la région sauvage du Kanchenjunga, au Népal. Et les 3 compères se sont payés une belle première qu’ils ont baptisé « Peine Plancher ».

Face Nord-Est du Pandra, 6700m – ED, 1100m, M6, WI6

Bravo à eux 🙂

Leurs photos

Vous trouverez plus d’informations sur leur page Facebook.

Leur récit

C’est seulement à partir d’une photo trouvée sur l’AAJ (American alpine journal) que nous avons envisagé ce projet. Et nos informations étant bien maigres, l’aventure fut d’autant plus belle !

De l’accès à l’emplacement du camp de base, au choix de la ligne à grimper, en passant par l’accès au pied de la montagne, à chacune de nos prises de décision, l’incertitude était intense. Dans cette zone très peu fréquentée de la région du Kangchenjunga, le caractère exploratoire de notre expédition fut un élément constant. Impossible de voir la montagne depuis le camp de base installé beaucoup trop loin de notre objectif. Paradoxalement à ses difficultés, nous avons eu la chance de découvrir une montagne à la fois belle, raide et en bonnes conditions.

Grâce à une météo favorable et des conditions de glaces idéales, l’ascension s’est vraiment bien déroulée.Durant trois belles journées, nous avons pu grimper des belles longueurs techniques et exigeantes mais sans ressentir trop de risques objectifs. L’incertitude de notre itinéraire dans le dernier tiers, permettant de rejoindre la pente sommitale, nous a permis de garder le suspense et la concentration jusqu’au bout.

Quel bonheur de découvrir, après une dernière longueur bien difficile et aléatoire tout
en mixte et champignon de neige, que l’objectif semblait réalisable et plus si loin. Un dernier effort pour passer la corniche sommitale et nous voici au sommet du Pandra, dont on avait imaginé il y a bien longtemps l’ascension. Un moment très fort en émotion, le point d’orgue d’une belle aventure sportive et humaine.

Un grand merci à tous ceux qui nous ont soutenu, à la vue de nos expériences  précédentes, on s’attendait à souffrir beaucoup plus d’où ce nom peu original…

« Peine plancher » – Face Nord-Est du Pandra, 6700m – ED, 1100m, M6, WI6

LAISSER UN COMMENTAIRE