Retour sur les premiers Etats Généraux du SNGM – Des axes de travail définis

Les 30 et 31 mai 2017, le Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM) a réuni l’ensemble des Compagnies et Bureaux des Guides lors des Etats Généraux des Compagnies et des Bureaux.

Provenant de toute la France, les 11 Compagnies et Bureaux (AIGMB – Aravis – Chamonix – Corse – Dauphiné – Mercantour – Oisans/Écrins – Écrins/Haute Provence – Pyrénées – St Gervais/les Contamines – Vanoise), cette réunion de travail, qui est une première dans l’histoire de la profession, a permis d’échanger, de dresser un état des lieux des bureaux et compagnies et par la suite, de définir une feuille de route collective.

L’enquête menée en 2016 et lors du premier trimestre 2017 auprès de 88 compagnies a permis d’analyser leurs fonctionnements, leurs attentes, ainsi que leurs besoins pour pouvoir lancer ces premiers Etats Généraux.

Le SNGM au service des Bureaux
Les compagnies et bureaux regroupent plus de la moitié des guides en activité.
Ils font face à des situations assez disparates. A côté de très grandes compagnies, notamment autour du Mont Blanc ou en Vanoise, le réseau des bureaux est constitué de nombreuses structures de taille plus réduite, faisant face à des enjeux multiples : un rajeunissement de leurs membres, structuration et professionnalisation de leurs modes de fonctionnement, notamment commerciaux. Le SNGM a défini des actions de soutien, d’accompagnement et de formation pour aider ces structures à conserver leur dynamique.

Des actions prioritaires à mener
Au-delà de leurs différences, ces structures partagent également des enjeux communs débattus lors des Etats Généraux et ayant fait l’objet de décisions sur des plans d’action.
Un travail sur « la marque guides » est ainsi lancé, pour repositionner l’image des guides, et du SNGM, tant auprès du grand public que des professionnels. Les questions d’assurance, de politique de sécurité et de gouvernance de la profession ont également été évoquées, avec l’ambition forte de garder la solidarité d’une profession qui s’est toujours reposée sur cette valeur. Enfin, l’évolution des tendances du voyage a été largement discutée, ainsi que les modalités pour s’y adapter, notamment pour les voyages « tout compris ».

Au final, c’est un plan d’actions qui a été construit et validé, et qui fait désormais partie intégrante du projet « Horizons Guides » de la profession. L’Assemblée Générale du Syndicat, qui se déroulera à Tignes, du 7 au 9 décembre 2017 sera l’occasion de faire un point sur l’avancement des chantiers initiés.

Communiqué de presse – 9 juin 2017

LAISSER UN COMMENTAIRE