Sur le toit des Pyrénées, le berger vit au rythme du soleil et des bêtes http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/24/2111009-toit-pyrenees-berger-vit-rythme-soleil-betes.html#xtor=EPR-1

A priori, ce devrait être le dernier été qu’Urbain Coumes passe sur les estives. Dans une semaine, ce berger ariégeois partira sur la route des cimes à la tête d’un troupeau de 800 bêtes pour rejoindre le toit des Pyrénées. À 75 ans, ce fin connaisseur de la montagne, passé maître dans l’art du pâturage, envisage de prendre une retraite plus que méritée.

Le visage émacié, le teint halé, le corps sec, façonné par les massifs escarpés qu’il a l’habitude d’arpenter, le verbe économe, Urbain Coumes vit au rythme de la montagne comme les bêtes de sa ferme. Depuis son exploitation, située à Arpos, près de Sentenac-d’Oust, dans la vallée du haut Salat, la vue est imprenable sur la Pique Rouge de Bassiès et la montagne du Bouirex. Sur la ferme, aujourd’hui gérée par sa fille Gisèle et ses petits-fils, la famille élève 250 brebis castillonaises, une vingtaine de vaches laitières et cinq chevaux de Mérens. Urbain veille toujours sur les moutons fraîchement tondus avant leur départ pour les estives.

En savoir plus…..

Voir également :

Berger : ‘Vous faites un beau métier’