Tours de Mendenhall : Marc-André Leclerc déclaré mort – MAJ

L'alpiniste Marc-André Leclerc.

Mise à jour le 15/03/2018 à 10h50 : Les causes de l’accident ayant entraîné la mort de Marc-André Leclerc et Ryan Johnson sont désormais connues. Ils sont tombés pendant leur descente en rappel.

Les sauveteurs ont découverts des éléments qui « ne laissent plus aucun doute » sur ce scénario et sur le décès des deux grimpeurs explique Philippe Poulet.

Un relais sur anneau de corde a été découvert intact par les sauveteurs au sommet de la tour. Au milieu de la face, soit environ 200 mètres plus bas, deux brins de corde, aux couleurs correspondantes à celles du matériel emporté, ont été aperçus sortant d’une « crevasse » selon le terme employé par les autorités dans un communiqué. « Il s’agirait plutôt de la rimaye entre la roche et l’épaisse couche de neige actuelle dans laquelle les grimpeurs ont achevés leur chute mortelle, en glissant le long de la paroi » explique Philippe Poulet.

La raison exacte de la chute ne pourra toutefois être connue qu’une fois les corps récupérés et leurs matériels inspectés ce que les conditions actuelles de la montagne ne permettent pas.

« J’ai perdu un fils dont je suis très fier »

Le père de Marc-André Leclerc a annoncé sur les médias sociaux que le jeune alpiniste de 25 ans et son compagnon de cordée sont morts en Alaska.

Serge Leclerc a annoncé la nouvelle sur sa page Facebook, sans donner plus de détails. « Malheureusement, nous avons perdu deux très bons grimpeurs, et j’ai perdu un fils dont je suis très fier » écrit-il. « Merci pour votre support pendant ces moments difficiles. Mon coeur est en miettes… Une part de moi s’est envolée avec lui… » L’homme demande à présent que sa famille puisse vive son deuil dans l’intimité.

Impossible de poursuivre les recherches

Mercredi, les autorités policières de l’État de l’Alaska ont indiqué qu’elles n’étaient pas en mesure de poursuivre les recherches. Le risque d’avalanche est devenu trop important. Une importante tempête de neige s’est de fait abattue sur la région mercredi dernier. Aucun des deux alpinistes n’était équipé d’une radio satellite.

Une partie de leur équipement avait été plus tard retrouvée par les équipes de sauvetage.

Marc-André Leclerc avait entrepris de gravir une des tours de Mendenhall, au nord de Juneau, la semaine dernière, avec Ryan Johnson, âgé de 34 ans. Les deux grimpeurs empruntaient un nouveau trajet d’escalade. Ils ont disparu le 5 mars à proximité du sommet.

Le magazine Outside avait fait de Marc-André Leclerc « l’un des meilleurs jeunes alpinistes au monde ». C’était un alpiniste expérimenté et doué malgré son jeune âge.

LAISSER UN COMMENTAIRE