Une très impressionnante coulée de neige franchit un chemin dans les Pyrénées

Avalanche de neige compacte station de Cauterets. Crédit : Gendarmerie Nationale

Une avalanche fin mai ? Et pas n’importe quelle avalanche ! 80 m de large, 800 m de long et 3 m d’épaisseur. C’est la Gendarmerie des Hautes-Pyrénées qui rapporte cette information. La coulée de neige est survenue dans le secteur de Cauterets le 29 mai.

« En début d’après-midi, un témoin a signalé à la gendarmerie une avalanche de neige compacte de grand importance entre le parking de la station de Cauterets et le refuge d’Ilhéou » mentionne la gendarmerie. Une coulée de neige qui coupe le sentier qui monte au refuge. Un témoin de l’avalanche a indiqué qu’aucune personne n’avait été emportée. Ce que les gendrames du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Pierrefitte Nestalas ont été vérifier.

Avalanche de neige compacte de grand importance entre le parking de la station de Cauterets et le refuge d’Ilhéou. Crédit : Gendarmerie Nationale

En cette période de l’année, la surprise vient souvent de très haut expliquent les gendarmes. Les pentes de haute altitude sont encore chargées de neige et l’absence de regel favorise le déséquilibre et la mise en mouvement de plaques de neige.

Les avalanches étranges se multiplient

A noter que ces coulées de neige sont souvent accompagnées de roches et de terre. Ce qui les rend d’autant plus redoutables et peut occasionner de lourds dégâts.

Ces derniers mois et ces dernières années, les avalanches étranges se multiplient affirmait en février dernier un article du journal suisse Le Temps.

Les scientifiques notent « la multiplication d’avalanches dites mixtes, qui dans certains cas charrient non seulement de la neige, mais aussi des éboulis, de l’eau et de la glace, et dont le comportement est difficile à prévoir. Une situation qui pourrait bien préfigurer l’avenir, dans un contexte de changements climatiques ».

« La science n’a pas encore percé tous les secrets des avalanches »

Dans le cas de la coulée de neige pyrénéenne, il s’agit d’une coulée de neige mouillée, dont la vitesse est lente en raison de l’augmentation de friction entre des flocons humides.

« Ces avalanches mixtes ont un comportement que nous connaissons moins et qui est plus difficile à prévoir » dit Jürg Schweizer, directeur de l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches à Davos (SLF).

« La science n’a pas encore percé tous les secrets des avalanches, explique Robert Bolognesi, nivologue et directeur de Météorisk. Il est encore impossible d’annoncer avec une totale certitude qu’une avalanche se déclenchera à telle heure, dans tel ou tel couloir. »

Les autorités appellent donc à la vigilance sur les chemins de randonnées en montagne. Quelques conseils ne seront pas inutiles :

  • Mettre de l’espace entre les randonneurs
  • Être attentif en surveillant les pentes surplombantes
  • Donner son itinéraire à une personne de confiance avec une heure de retour approximative.

Pour aller plus loin

LAISSER UN COMMENTAIRE