Au Pakistan, bientôt des femmes guides de haute-montagne

Au Pakistan, une école d’alpinisme forme des femmes à devenir guides de haute-montagne. Une révolution dans un pays où le rôle de la femme est en général cantonné aux tâches ménagères.

«Faites attention, vérifiez votre équipement et la corde. Le moindre petit dégât peut provoquer votre mort !» Niamat Karim est guide de haute-montagne au sein de la SMS, la Shimshal Moutaineering School. Ce jour-là, il forme un groupe de huit filles aux techniques d’ascension sur glace.

En ce 23 septembre, le froid est déjà vif à ces altitudes et la cascade est gelée.
Ce groupe est la première promo féminine de guides de haute-montagne.

Nous sommes à Shimshal. Un village de 2000 habitants perdu à la frontière entre le Pakistan et la Chine. Juché à 3100 mètres d’altitude, il n’est accessible par une mauvaise route que depuis 2003.
Shimshal est le village le plus haut de la vallée de Hunza. Une vallée entourée par plusieurs sommets de 6000 ou 7000 mètres.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.