Avalanches : décès évitables

Trois décès sur quatre dans des avalanches en Asie seraient dus à une erreur humaine. Des camps installés dans des zones moins à risque et un meilleur système de prévision météo auraient pu sauver 200 vies au cours du dernier siècle.

C’est ec qui ressort d’une compilation des décès sur les 14 plus hautes montagnes du monde (plus de 8000 mètres de haut) entre 1895 et 2014. Les décès par avalanches représentent le tiers des décès survenus à ces altitudes, évalue David Mclung, de l’Université de Colombie-Britannique. Ses chiffres concernent uniquement l’Asie, où sont situés ces pics, mais la proportion de décès qui auraient pu être évités serait encore plus élevée en Amérique du Nord et en Europe, où plusieurs des personnes décédées sont des skieurs ou des motoneigistes s’étant aventurés en zones à risque. Le bon côté de ces statistiques : selon McClung, pour chaque décès par avalanche, il y a 90 ascensions réussies.

Découvrir l’article sur Agence Science Presse ici.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.