Chamje Khola – Epilogue

Cette expédition couronne à la fois la fin d’une période de mise en place de l’activité canyon au Népal et plus généralement en Himalaya. Mais elle ouvre aussi une nouvelle perspective quant à une nouvelle façon d’explorer des grands canyons et de découvrir des endroits très reculés encore jamais foulés par le pied de l’homme !

Au total notre aventure aura duré cinq jours : 18h de marches d’approche et retour avec 2 bivouacs. Passage d’un col à 4200m. 52h dans la partie supérieure du canyon dont 33h d’action et 2 bivouacs.

Plus de 60 points posés et autant d’amarrages naturels pour plus de 70 cascades équipées. 1420m de dénivelé descendu dans le canyon en ouverture (2270m de dénivelé total pour une descente intégrale avec les 850m de la partie inférieure de 2005).

En détail :

  • La marche : Dénivelé +3564m -2545m -> Développement : 16 410m)
  • Le canyon (avec les 2 shunts) : Dénivelé +325m -1780m -> Développement : 7 325m)
  • Les 2 shunts : Dénivelé +195m -510 -> Développement : 1 775m)
  • Soit au total plus de 4800m de dénivelé (+ et -) et plus de 23 km de développement.

Nous considérons avoir réalisé une première mondiale en matière d’exploration de grands canyons en haute altitude et dans la méthodologie de «franchissement canyon » en « techniques légères ».

Il est fort possible qu’une expédition en « techniques lourdes » telles que les premières expés montagne en Himalaya, aurait pu permettre plusieurs accès pour les ravitaillements apportant ainsi plus de confort et de sécurité.

La logistique, le nombre de repérages sur place, le nombre de participants, de porteurs et le budget en aurait été alors d’autant augmenté.

Si on associe cela à l’incertitude météo en haute montagne, le décisif passage du col aurait été encore plus aléatoire et le risque lié au temps passé dans le canyon, nettement plus important. De ce fait, les choix de légèreté, de rapidité et de technicité ont prouvés que la méthode de Reinhold Messner peut être aussi efficace en canyon qu’en alpinisme.

Tout est vierge en Himalaya !!

Remis dans le contexte de la toute jeune « activité canyon » dans le monde, cette réussite ouvre une nouvelle voie dans le monde de la montagne et des expéditions d’exploration de canyon. Nous espérons qu’elle invitera les « canyoneurs du futur » à ouvrir dans l’Himalaya, où le potentiel est infini !

Tout le détail du travail de préparation, les choix techniques et retour sur nos erreurs, détails sur nos méthodes, et autres résultats feront l’objet d’un rapport d’ « Expédition Nationale » libre de consultation à la bibliothèque de la Fédération Française de Spéléologie.

Un film de 50 minutes, réalisé par Laurent Triay, ainsi que plusieurs publications et photos de Sam Bié, illustreront en image notre expérience

Plus d’infos

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.