‘ Circuits courts agricoles en Luberon ‘

Mercredi 13 octobre, à partir de 9 heures, le parc naturel régional du Luberon organise un forum ‘ Circuits courts agricoles en Luberon ‘ à la Maison du Parc, à Apt (Vaucluse)

‘ De la ferme à ta cantine ‘ est une opération-pilote en restauration scolaire, conduite sur l’année scolaire 2009-2010 dans vingt-sept écoles de treize communes du territoire du parc naturel régional et du Pays de Haute-Provence. Comment transformer l’essai ?

C’est le sujet de réflexion proposé par le parc naturel régional du Luberon à l’occasion d’un forum, qui sera organisé le mercredi 13 octobre, à la Maison du Parc, à Apt (Vaucluse), et qui réunira des élus communaux, des cantiniers, des enseignants, des représentants du monde agricole, ainsi que les partenaires financiers de l’opération.

Le développement des circuits courts est un axe fort du volet agricole de la charte du parc du Luberon. Ce mode de vente des produits, s’il relève d’une volonté ancienne du Parc (le premier marché paysan date de 1983), connaît aujourd’hui un engouement nouveau. Ces circuits courts ou de proximité sont devenus, plus qu’une niche, un vrai segment de marché. Porteurs de ‘ sens ‘, ils offrent aux agriculteurs de nouvelles opportunités de vente, sont source de nouvelles solidarités ‘ consommateur – producteur ‘, et répondent aux enjeux environnementaux. Ils ouvrent, enfin, des perspectives en matière de maintien et d’installation d’agriculteurs, de qualité de vie et de qualité d’alimentation.
L’opération ‘ de la ferme à la cantine ‘ en est une déclinaison concrète (voir dossier de presse en fichier joint).

Programme

9h30 : ouverture par Jean-Louis Joseph, président du Parc, vice-président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur délégué à l’agriculture et à la forêt.

–       ‘ Les circuits courts, une chance pour le territoire ‘, par Olivier Curel, vice-président de la commission ‘ valorisation des territoires ‘ du Parc, maire d’Apt et agriculteur.

9h45 : les circuits courts : quels sens et quels champs ?

–       ‘ Les circuits courts, diversité et enjeux pour le développement durable des territoires ‘, par Yuna Chiffoleau, INRA, chef de file du groupe  ‘ agriculture et alimentation ‘ du Réseau Rural Français.

–       ‘ Les circuits courts, alimentation et santé ‘, par Denis Lairon, INSERM/INRA/Université de la Méditerranée, directeur de recherche et président de la fédération européenne des sociétés de nutrition.

10h35 : Retour d’expériences et suite de l’opération ‘ de la ferme à ta cantine ‘  par le Parc  du Luberon et les partenaires techniques du projet avec les témoignages d’élus, cuisiniers, agriculteurs et enseignants.

12h15 : buffet fermier élaboré et servi par le Collectif des Agriculteurs du Parc

14h00 à 16h00 : Travail en ateliers avec la participation, de la Fédération des parcs naturels régionaux, de la Région PACA, des chambres d’Agriculture, des CPIE, du Pays de Haute-Provence, d’Agribio-04, du Collectif des Agriculteurs du Parc…

–       Atelier 1 : approvisionnement et structuration de l’offre : comment  articuler l’offre et la demande, quels rôles peuvent jouer les marchés de producteurs, les points de vente collectifs, les producteurs ; quels modes d’organisation promouvoir pour un approvisionnement local à la fois,  économiquement juste et  écologiquement responsable ?

–       Atelier 2 : formation et pédagogie : quels types d’accompagnement (formations, actions éducatives ou de sensibilisation) seraient à développer auprès des cuisiniers, des élus, des enfants, des parents, des agriculteurs, pour donner du sens à l’introduction de produits locaux en restauration collective.

–       Atelier 3 : pérennisation, essor et gouvernance des circuits courts : sur le seul territoire du parc du Luberon, plusieurs actions en faveur des circuits courts et de la restauration collective sont mises œuvre par différentes institutions ; comment les articuler pour plus de synergie ? quelle organisation pour une gestion maîtrisée de toutes ces initiatives ? quels accompagnements (techniques, financiers) pour les développer ?

16h00 à 16h45 : Restitution des ateliers en séance plénière

16h45 : conclusion

« De la ferme à ta cantine » : une idée qui passe dans les faits

Le projet « de la ferme à ta cantine » a été un catalyseur dans certaines communes de cette volonté de valorisation d’une économie locale dans le respect des hommes et de l’environnement.

Au delà des trois repas « 100% local », l’opération a créé de nouvelles habitudes d’approvisionnement.
– à Apt (900 repas) : la cité scolaire (collège+ lycée) rejoint l’opération. C’est, au quotidien, 20% d’aliments biologiques et d’agriculture durable de haute qualité dans l’approvisionnement de la cuisine. Et, très prochainement, un magasin de producteurs « Luberon paysan » qui servira de plateforme d’approvisionnement.
– à Pierrevert (240 repas) : chaque mois, un menu 100% bio, un menu 100% local  et un menu thématique (région de France). Objectif : une cantine 100% bio locale en 2012 !
– à Cadenet (300 repas) : une cantine à 60% locale et bio tous les jours (4 plats sur 5). La crèche rejoint le dispositif à la rentrée 2010.
– à Lurs/Sigonce (60 repas) : un approvisionnement régulier chez des agriculteurs de la commune ou des communes voisines (fruits et légumes, viande, céréales).
– à Mérindol (120 repas) : pour 2010, 50% de produits locaux et/ou bio au quotidien à la cantine, deux agriculteurs de la commune livrent les fruits et légumes en saison.
-à Cucuron (150 repas ) :un repas 80 ou 100% local par semaine.
– à Lagnes : la crèche (25 repas) au départ, est rejointe par l’école primaire (110 repas) ; 40 à 60% de produits locaux et/ou bio au quotidien à la crèche, 4 fournisseurs sont des agriculteurs de Lagnes.

Et une dizaine de nouvelles communes qui rejoindront l’opération à la rentrée !

Contact : Parc naturel régional du Luberon – www.parcduluberon.fr

 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.