Des guides chinois à l’école française

L’alpinisme est une activité non encadrée en Chine, et les guides sont venus dans les Alpes pour apprendre à sécuriser leur pratique.
« Vite, restez efficaces!», lance avec fermeté le guide de haute montagne français à ses homologues chinois venus se former auprès des professionnels des Hautes-Alpes, afin notamment de sécuriser leur pratique de l’alpinisme, qui reste non encadrée en Chine.
Les pieds dans la rosée du matin, Quizhi Gugu, 39 ans, guide dans la province du Sishuan, exécute face au massif des Ecrins quelques exercices d’assouplissement, tandis que ses compatriotes tirent nonchalamment sur leur cigarette.
Quelques minutes plus tard, les six compagnons venus de différentes provinces de Chine, du Tibet au Guangdong, progressent pour la première fois sur une via ferrata – itinéraire équipé pour l’escalade sur une paroi rocheuse –, une activité inconnue en Chine.


Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.