Enorme : Ondra signe les premières ascensions en libre de Tough Enough et de Mora Mora à Madagascar !

Adam Ondra avait annoncé son départ pour faire du big wall à Madagascar après la coupe du Monde de Puurs. Après avoir occupé les places d’honneur sur les dernières compétitions, on savait que le génie tchèque allait tôt ou tard se venger en milieu naturel.

C’est désormais chose faite, et avec la manière. Et une nouvelle fois, quelle manière ! Le récit des faits :

          Tout d’abord Adam Ondra a réalisé le 30 septembre dernier un énorme coup avec la première réalisation de l’enchaînement de l’intégrale de ‘Tough enough’, dans le massif de Karambony, réputé être un des big wall les plus durs du Monde. Adam a gravi la voie en un seul jour. Le tchèque a plié flash toutes les longueurs de la voie (il précise qu’il avait vu le film de Laurent Triay avant) hormis la 7ème (« Le frigo ») et 9ème longueur (le fameux Gecko »), toutes deux en 8b+.

          Le 4 octobre dernier, soit 5 jours après, Adam retourne dans la voie pour libérer « Tough Enough » dans sa version d’origine, c’est-à-dire avec la 8ème longueur originelle « Caméléon », un poil plus dure que la variante créée lors de l’expédition d’Arnaud Petit. Une difficulté qu’il estime à 8c. Il réussit cette dernière et de nouveau toutes les autres longueurs de la voie dans la journée.

          Le 10 octobre dernier, Adam réalise la première ascension en libre de « Mora Mora » au Tsaranoro Atsimo. Aguerri par le style, cette réalisation ne lui a demandé cette fois que deux jours d’effort. Là aussi, il gravit la voie en « one push » dans la journée. Ce big wall a été ouvert en 1999 par Francisco Blanco et Toti Vales. Il présente 13 longueurs pour 700 mètres de haut. Voici le détail des difficultés décrit par Adam : 6a+, 6b, 7b, 7b+, 7b+, 7c+/8a, 8b+/8c, 6c+, 7a+, 7c+, 7b+, 4. Même si la longueur-clé reste extrême autour de 8b+/8c pour Adam, la difficulté n’est pas aussi soutenue que dans « Tough Enough » qui présente pas moins de 8 longueurs sur 10 dans le 8ème degré !

Source : 8a.nu et 9b Climbing

Nous tâcherons d’interroger prochainement Adam sur ce trip à Madagascar afin d’en savoir un peu plus.

L’histoire de Tough Enough :


La voie ‘Tough Enough’ a été ouverte à l’été 2005 par deux excellents grimpeurs allemands : Daniel Gebel et Ari Steinel. Ils ont alors réussi à tracer la toute première voie de cette face impressionnante et parfaitement verticale de 400 mètres. Elle était restée jusqu’alors la seule paroi des environs, vierge de tout itinéraire. Un véritable exploit. Cependant manquant de temps et d’énergie, ils ne purent la gravir qu’en technique artificielle. Depuis, la voie a attiré de nombreux challengers pour tenter l’enchaînement en libre, qui est particulièrement redoutable ! L’itinéraire se compose de 10 longueurs, toutes redoutables, entre le 7c et le 8b+.

En 2007, l’expédition Kairn ‘Karambony 2007’ menée par Evrard Wendenbaum et comprenant entre autre Greg Sobczak, Giovanni Quirici et François Legrand s’attela à la libération après un gros travail de nettoyage et de rééquipement (3 relais furent déplacés à des endroits naturels) et l’équipe réussit à libérer 5 des 10 longueurs. Il furent suivis par James Mc Haffie et David Pickford qui libérèrent la troisième longueur et la deuxième partie de « Gecko ». En 2008, Arnaud Petit, Stéphanie Bodet, Laurent Triay et Sylvain Millet furent les suivants à tenter leur chance. A eux 4, ils réalisèrent toutes les longueurs en libre, en équipant une variante plus logique pour ‘Caméléon’ (L8), mais l’enchaînement complet restait toujours à faire. 

Début 2009, Laurent Triay a produit un film sur cette expédition intitulé ‘Tough Enough’, dont voici le trailer. Plus de détails sur la voie dans son interview.

Juste après lors de l’expédition du groupe excellence de la FFCAM, Yann Ghesquiers réussit ‘Hercule’ 8b (L10), ‘Endurance Corner’ 8a+ à vue (L5)et l’exploit de gravir ‘Gecko’ 8b+ à vue l’an dernier mais une coupure à un doigt l’empêcha de réussir les autres longueurs dures. Cette ascension semble constituer pour le moment la grande voie la plus dure au Monde. En effet, l’enchaînement de l’intégralité des longueurs par un seul et même grimpeur restait délicat en raison de plusieurs raisons. D’une part, l’orientation de la face n’est pas évidente (passant très tôt dans la journée au soleil) et garantit une usure de la peau des doigts très rapide sur un rocher avec un grain assez abrasif. D’autre part, l’itinéraire propose une difficulté très soutenue de l’ensemble des longueurs le composant !

Les cotations avant le passage d’Adam Ondra avaient été estimées comme suit : L1 7b+, L2 8a, L3 8b, L4 7c, L5 8a+/b, L6 8a+, L7 8b, L8 8b+ (grâce à l’ouverture d’une nouvelle longueur), L9 8b+, L10 8b.

Adam propose sensiblement les mêmes : L1 7b+,L2 7c+,L3 8a+,L4 7c,L5 8a+,L6 8a+,L7 8b+,L8 8b+,L9 8b+, L10 8b

Le topo des big wall du coin 

En tout cas, l’enchaînement de l’intégrale de ‘Tough enough’ par le grimpeur tchèque est assurément une des plus impressionnantes performances de l’année ! Adam Ondra a donc encore une fois marqué l’histoire de l’escalade au plus haut niveau, et ce à même pas 18 ans !

La face du Karambony

crédit photo : Laurent Triay

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.