EVEREST LE FILM alors on y va ou pas ?

J’ai vu hier ( en 3D ) le meilleur film ( grand format ) qui ait été fait sur l’alpinisme : ‘Everest’ du réalisateur islandais Baltasar KORMAKUR. Jusqu’à présent les plus belles bobines étaient celles de ‘NANGA PARBAT’ qui raconte l’épopée des frères Messner sur la ‘montagne nue’. ‘EVEREST’ est une réussite à double titre. En premier lieu, sur le plan technique. Des plans ont été tounés in situ à Kathmandu, Lukla, au Camp de Base et sur l’ice-fall. Malheureusement ces prises de vues ont été interrompues par le drame du printemps 2014 lorsque seize sherpas ( les ‘ice-fall doctors’ ) ont trouvé la mort. Les scènes de la tragédie des 10 et 11 Mai 1996 ( 5 morts sur la face sud ) ont été tournées dans les Alpes ou en studio ( pour ce qui concerne les acteurs au rang desquels l’excellent Josh BROLIN ). Le réalisme et la vérité des séquences de la tragédie sont tout simplement bluffantes, en particulier celle de la mort de Doug HANSEN.

En second lieu, sur le plan de l’histoire, la sincérité du film est quasi-totale. La ‘compétition’ entre les deux expéditions commerciales ADVENTURE CONSULTANT ( Rob HALL ) et MOUNTAIN MADNESS ( Scott FISHER ) est parfaitement exposée. Le rôle d’Anatoli BOUKREEV ( qui sauva trois personnes ) est relaté avec honnêteté et la présence de Jon KRAKAUER est réduite à ce qu’elle fut, marginale. Pour les amoureux de la montagne, de l’alpinisme et de l’Himalaya cette ‘motion picture’ est à voir absolument!

Récit écrit par Alain Reungeot kairnaute.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.