Expédition pentes raides en Alaska

Lundi 19 avril, demain on part en Alaska pour faire du ski de pente raide dans le massif du Denali. Un dernier petit coup d’œil aux mails :
« Continental Airlines vous informe que votre vol à destination de New York est annulé en raison du nuage de cendres au dessus de l’Islande ». Aïe ça commence pas vraiment bien cette expé … On décide de tout décaler d’une semaine : vol allé, vol retour et vol interne pour se faire poser sur le glacier.
On est trois sur ce projet : Sylvain RECHU (20 ans) moniteur de ski en Maurienne, Thomas GAUTHERON (24 ans) ingénieur géotechnicien et Antoine BLETTON (25 ans) membre du CAF Excellence Alpinisme. Trois copains qui aiment les voyages, escalader les montagnes et surtout les descendre à ski !



Pour se détendre, on file a Chamonix pour skier l’éperon NE des Courtes, le couloir SW de l’éboulement et le couloir du diable au Tacul.
Enfin, le 27 avril on décolle de Genève direction New York puis Houston, Seattle, Anchorage, Talkeetna et enfin le camp de base du Denali (Mc Kinley). Et c’est partit pour 21 jours sur le glacier du Kahiltna. Trois semaines où on est assez chanceux niveau météo…




Dans les 10 premiers jours, on réalise nos 3 sommets d’acclimatation :
Le Kahiltna Queen (3830 m) par la face W : Première descente à ski de cet itinéraire qui remonte un couloir de 700 m a 55° soutenu, puis une arête effilée très esthétique sur 400m.




Le Mont Frances (3250m) : Première descente à ski d’un couloir en face E : 600m à 45° (passages à 55° et dry skiing).
Descente à ski d’un couloir en face SW : 900m à 45° (passages à 50°)
Le peak 12200 (3720m) par la face S : Première descente à ski d’un couloir de 1200m à 40° (passage bien technique : 200 m à 55° serré entre les cailloux et dry skiing).




Puis on se tape 6 jours de mauvais de suite ! Au début on s’amuse bien dans notre igloo à jouer au poker avec des chocapics, lire des bouquins, écouter les Ipods et faire des pancakes…
Mais on commence à avoir des fourmis dans les jambes. Surtout qu’il nous reste le Foraker (5304m), notre gros sommet prévu par la sultana ridge (17 km d’arête avec 4000 m de dénivelé positive).
Enfin une accalmie se dessine dans la météo peu précise des rangers. On part pour être léger et rapide ne sachant pas vraiment comment va évoluer le temps.




Malgré le vent et le froid de dingue qui va avec, on fait l’allé retour au sommet (atteint le 18 mai à 21 h) en 3 jours réalisant ainsi la première répétition à ski d’une des plus belle arête d’alaska.
C’est rare en expé de réaliser tous les sommets prévu en regardant les photos depuis la France. Surement un peu chanceux, on est surtout bien contents et on remercie encore tout ceux qui ont crus en nous (Millet Expédition Project les premiers). L’envie de repartir nous titille déjà. Plus à l’est ? Plus haut ? A suivre… 


 







 

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.