Expédition Vuvu 2010, Bilan et photos

L’expédition touche à sa fin, le camp est rangé et le matériel est descendu au village de Pomio en bord de mer. Voici la suite des résultats.
Après la plongée dans Liklik, l’objectif principal fut ensuite les siphons amont et aval au fond de Bikbik Vuvu (-414 m). Une fois l’équipement terminé, nous descendons à 6 pour acheminer tout le matériel de plongé. Jean-Paul s’engage dans le siphon aval, il ressort dans la rivière après 70 m à – 7,5 m. Il parcourt ensuite 346 m dans une grande galerie jusqu’à un nouveau siphon. Ces multiples zones noyées vont compliquer la suite des explorations. A son retour, nous partons vers l’amont, Jean-Paul plonge une nouvelle fois et ressort, comme nous l’espérions, dans le S2 de Liklik Vuvu.
Après leur découverte il y a 30 ans, ces 2 cavités d’exception sont maintenant connectées, créant un nouveau réseau majeur en Papouasie, nous l’appelons le système Wowo (prononcer wohwoh).
Quelques jours plus tard, une deuxième pointe post-siphon est organisée afin de plonger le S2 (deuxième siphon) au fond du gouffre. Jean-Paul et Fred sont les plongeurs de pointe. Cet obstacle est par chance très court (26 m, -1 m) et ressort dans une grande galerie sans rivière. L’actif suit un autre chemin, inconnu. Un kilomètre et demi de nouvelles galeries sont explorées, arrêt sur une petite verticale, la galerie se prolongeant dans le noir.
Pendant ce temps, les prospections et explorations continuent sur le massif.. Les cavités Albemi et Maaré sont terminées, développant respectivement 2,96 km pour 225 m de profondeur et 3,16 km pour 337 m. Sibelulu atteint 1,6 km pour – 200 m et possède 3 entrées connectées ; le gouffre Goyaré mesure 1,25 km pour -145 m. Un  dernier gouffre est en cours d’exploration.
Toutes ces autres cavités découvertes ne permettent pas de rejoindre les collecteurs (grandes rivières souterraines). Sur cette zone, la fracturation importante repérée sous terre favorise le creusement de conduits multiples et étroits.
Après les incontournables portages des bouteilles et autres détendeurs, le 2 mars, une ultime pointe post-siphon a été faite par Jean-Paul et Alan afin de pousser le fond le plus loin possible. Ils parcourent 1,6 km supplémentaires et atteignent 682 m de profondeur. La galerie continue toujours… Nos « anciens » rentrent au camp 22h après leur départ satisfaits de ces beaux résultats !
Enfin, une escalade au-dessus du puits de la cascade dans Bikbik a permis de retrouver le violent courant d’air ressenti dans la zone d’entrée. Elle donne accès à 450 m d’une belle galerie semi-active jusqu’à la base d’un puits de 70 m de haut (mesuré au lasermètre). Ce courant d’air est le plus important que nous connaissions sur les Nakanaï, il laisse présager une continuité  majeure vers des entrées supérieures. De quoi envisager un second ‘moins mille’ dans l’hémisphère Sud et nous motiver pour une nouvelle expédition sur la Matali.


Au final, l’expédition Vuvu 2010 a exploré 15,5 km de nouvelles galeries.
Avec 14,186 m de développement et 682 m de profondeur, le réseau Wowo devient le deuxième plus long de Nouvelle-Bretagne et le second plus profond de toute la Papouasie


 


 


 










 

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.