La chronique de Jean-Pierre Banville : Last call, les sites ferment dans 10 minutes

Ce grimpeur profitera éternellement de son site d’escalade , même s’il est minuscule !
Pourquoi ?
Parce qu’il n’est pas assuré …

La FFME et son assureur perdent une bataille : celle de la responsabilité .
Ils sont condamnés à payer 1.2 millions d’euros comme partie responsable d’un grave accident sur un site naturel .
A Vingrau , rien de moins …
Qui , parmi vous , a entendu parler de Vingrau ?
Moi j’ai eu le privilège d’y grimper !

Je dis bien privilège car , dans un futur proche , l’escalade à Vingrau sera une affaire de cartes postales anciennes .

Et si je me projette dans le même futur , je prévois que ce sera le cas pour une majorité de sites , petits et grands , actuellement conventionnés par la FFME .

Car comment justifier le risque ?
Qui voudra assurer une Fédération qui a en coupe 1000 conventions ?
Conventions de sites qui ne sont , souvent , visités par les ”instances” que le sixième lundi de mars des années bissextiles.

Lire la chronique de JPB1jpb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.