L’épopée d’une femme au Mont-Blanc

Sans doute faudrait-il s’aventurer plus longuement sur le phénomène de… la transgression sociale pour parler du dernier ouvrage du Grenoblois Marcel Pérès. Car, certes, voilà un livre qui évoque d’abord le destin incroyab e d’Isabella Straton, première femme à avoir gravi le Mont-Blanc en condition hivernale le 31 janvier 1876, avec son guide Jean Charlet. Mais ce qui se dessine entre ces deux personnages de l’histoire de la montagne dépasse ce seul exploit, pourtant admirable en soi, à « cette époque victorienne au cours de laquelle pratiquer l’alpinisme sportif pour les femmes était aussi inconcevable que de devenir écrivain ».

Dépossédé de la conquête des cimes alpines entre 1854 et 1865, où « 31 des 39 plus hauts sommets alpins avaient été vaincus par des alpinistes amateurs britanniques », Chamonix trouve une drôle de revanche dans ce petit guide.

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.