Les chaussures OutDoor : les multifonctionnelles et les légères marchent très bien

Friedrichshafen – Le segment des chaussures OutDoor est celui qui profite le plus de l’engouement pour le sport nature. Les chaussures multifonctionnelles légères et confortables, en particulier, sont de plus en plus appréciées. Le salon phare OutDoor (du 15 au 18 juillet 2010) héberge la plus grande présentation de chaussures OutDoor du monde et révèle les tendances pour la saison 2011. Avec 140 exposants de chaussures (sur 868 exposants au total), cette branche est plus présente que jamais sur les bords du lac de Constance.


Contrairement au secteur classique des chaussures de randonnée et de montagne, relativement constant, et à celui des sandales dont les ventes dépendent en grande partie de la météo, les chaussures multifonctionnelles et de randonnée légères notent une nette hausse des ventes. « Beaucoup de consommateurs reconnaissent entre-temps qu’ils sont souvent suréquipés pour les excursions », note Marc Fischer, Head of OutDoor Market Central chez Adidas, considérant que la palme revient aux chaussures de montagne légères. Il est soutenu en cela par Thomas Kamm, Business Unit Manager Footwear chez Salomon : « Les sports OutDoor classiques, tels que le Hiking ou le Trekking notent actuellement de très grands changements. Ils sont devenus plus athlétiques et plus rapides, ceci générant de nouvelles exigences des consommateurs en matière de produit ».


A l’OutDoor 2010, Lowa présente, sous le nom « Speed Hiking », une catégorie chaussures et sports légèrement plus athlétique. De la même façon, la gamme de produits « Fast Trail » de Keen compte des chaussures à semelles faiblement profilées et permettant un mouvement déroulé naturel du pied. Elles sont un peu plus sportives et appropriées pour des activités plus rapides, sans toutefois équivaloir aux chaussures des véritables coureurs de sentiers (Trailrunners).


Si le Trailrunning proprement dit s’accroît énormément, il reste relativement peu accepté – sémantiquement – en Allemagne. « Chez nous, beaucoup de gens pratiquent le Trailrunning, courant sur les chemins forestiers et dans les parcs, mais ils ne se définiraient en aucun cas comme « Trailrunners », explique Thomas Kamm, revendiquant une adhésion plus claire à ce terme. Le leitmotiv central doit être : « Le trail commence là où cesse l’asphalte ». Les chiffres de vente des chaussures parlent quant à eux un langage sans équivoque : une chaussure de course sur six, vendue en Allemagne, est un modèle pour le Trailrunning.


La tendance à la chaussure légère est moins une tendance à proprement parler qu’une évolution inévitable. Hubert Schmidt, attaché de presse chez le fabricant de chaussures anglais Hi-Tec, définit ‘Lightweight’ comme la base de toute conception de chaussure. « Le consommateur final demande aujourd’hui une fonction et une technologie optimales, mais systématiquement aussi une chaussure légère, quelle que soit l’activité OutDoor pratiquée ».


En plus du poids, la durabilité joue un rôle de plus en plus essentiel dans la production de chaussures « Les chaussures ne sont en aucun cas des produits ‘zéro impact’ », déclare Marta Saran, directrice des ventes chez Aku ; elle est toutefois d’avis qu’elles pourraient nettement mieux satisfaire qu’aujourd’hui aux exigences de l’environnement. Il manque cependant encore une « conscience verte » dans le domaine des matières premières, des méthodes de production et de l’économie d’énergie. Il convient de se concentrer sur le matériau, car les chaussures légères n’ont pas la durabilité des solides chaussures de montagne, des sacs à dos ou des vestes fonctionnelles de haute qualité. Scott Bowen, European Footwear-Manager chez Columbia, attend dans le futur des changements radicaux : « Nous ne pouvons plus continuer à gaspiller les matières premières comme c’est le cas aujourd’hui ; il nous faut recycler les produits actuels dans le but de générer de nouveaux produits de recyclage à partir de ces matières premières ». Et ceci doit être rapidement mis en œuvre, ajoute Diana Wittmann, attachée de presse chez Timberland, car « la tranchée que creuse plus d’un produit vert, de la production au transport dans les rayons, est elle aussi relativement destructrice’.


Cette année, environ 140 fabricants de chaussures seront représentés à l’OutDoor (2009 : 123). « Cette augmentation de presque 14 pour cent d’exposants dans le secteur de la fabrication de chaussures, est un signe manifeste de l’évolution permanente dans ce segment », souligne Stefan Reisinger, le responsable du projet. Avec la participation de 20 nations et une superficie d’exposition de plus de 10 000 mètres carrés, les visiteurs spécialisés peuvent s’attendre à une palette de produits étendue dans le secteur des chaussures OutDoor.


D’autres informations à l’adresse www.outdoor-show.com.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.