‘Les explorateurs du toit du monde. Carnets de route en Haute-Asie (1850-1950)’

Un monde de géants. Des montagnes qui défient le ciel. Des lacs bleu métal qui vous regardent dans les yeux. Des palais perchés sur des rochers, si haut que leurs princes semblent venus d’ailleurs. L’Olympe est en Grèce ? Pas sûr. La montagne des Dieux, il y a un siècle, c’était l’Himalaya, cette immense zone blanche, impénétrable, effrayante et irrésistible. Un massif d’inconnu qui s’étend du Bouthan au Kirghizistan, qui domine l’Asie et, pour tout dire, le monde.

Ils ont dû en avoir des frissons, les explorateurs qui ont osé l’affronter. À chaque col franchi, ils ont dû en respirer par litres de cet air électrique, cette drogue de l’aventure.< .... Ouvrage de Louis-Marie, Élise et Thomas Blanchard, éditions de la Martinière, 192 p. 38 euros. En savoir plus….

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.