Les lacs de montagne du Haut-Béarn se vident

Sécheresse en montagne

La sécheresse persistante qui affecte la région depuis juin inquiète les hydrauliciens. Les réserves s’épuisent et le maintien des étiages pourrait devenir problématique.

La montagne est sèche. Et en plein automne, ça interpelle. Ainsi le plus gros réservoir des Pyrénées, le lac d’Artouste (25 millions de mètres cubes de capacité) devrait contenir 20 millions de mètres cubes à cette période de l’année. Il n’en a que 7,5 millions !

« De mémoire d’hydraulicien, on n’avait jamais vu ça. Le lac est à 27 % de sa capacité et c’est comme ça sur toute la chaîne des Pyrénées », constate Jean-Luc Terrier, chef du groupement de Laruns de la SHEM (Société hydroélectrique du Midi).

Lire l’article

1lac

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.