L’ours réapparaît dans les Pyrénées en Pays Toy, une plainte est déposée… contre Ferus !

C’est le principe de l’arroseur arrosé autour d’histoires totalement délirantes concernant l’ours dans les Pyrénées et plus spécialement celui ayant élu domicile au Pays Toy. Rumeurs, plaisanteries, manipulations… vont tenter de justifier des introductions nouvelles souhaitées par les mouvements environnementalistes. Tout est bon pour les écologistes afin d’assouvir leurs fantasmes et leurs délires autour de l’ours. Manque de chance pour eux, mais aussi pour les éleveurs, l’ours est réapparu dans la nuit du 18 au 19 mars 2013 sur la route de Luz-Ardiden. Au-delà des rumeurs et plaisanteries, et bien plus grave, c’est le principe de la liberté d’expression voir même de penser qui est mise en cause, par une ou des organisations écologistes, dès lors qu’il s’agit d’ours ou de loups. En connaissant toute l’histoire des introductions et de ses acteurs, nous voyons plus clair sur les véritables objectifs des associations écologistes et très probablement de l’Equipe Technique Ours de l’ONCFS.

……
Les suites d’une vielle rumeur développée par qui ?

Tout débute par une rumeur sur le Net, notamment dans le milieu écologiste, qui apparait en septembre 2012 après une rumeur d’ours à Campbielh alors qu’il ne s’agissait que de… marmottes. La rumeur se poursuit et nous la notons début octobre 2012 parmi les nombreuses rumeurs qui ont circulé au cours des dernières 7 années…. Et comme toutes rumeurs elle fait l’objet de plaisanteries diverses sur le Net et ailleurs comme celle-ci en ligne et diffusée sur Internet depuis début octobre 2012.
…….
Manque de chance, l’ours réapparait

Ça, c’est vraiment une très mauvaise nouvelle. D’abord pour les éleveurs qui vont devoir le supporter un été de plus sans que les pouvoirs publics n’aient tenu aucune de leurs promesses quant à la révision du protocole « ours à problème ». Puis également une mauvaise nouvelle pour Ferus qui voit ainsi s’envoler tout le fondement de sa plainte avec au final l’objectif d’introduire d’autres ours en remplacement. Et au-delà, c’est bien la preuve de la stupidité d’une telle plainte fondée uniquement sur une rumeur dont l’origine n’est peut-être pas si naïve qu’il n’y parait.
…….
Quel était l’objectif ?

En déposant plainte, Férus avait un triple objectif : faire taire celui qui parle et écrit trop, discréditer tout un groupe social et justifier une introduction d’ourses femelles en Béarn après la destruction volontaire d’un ours.
……



Et la suite… sans doute pas la fin

Dénoncer quelqu’un et déposer une plainte contre une personne sans aucune preuve c’est de la dénonciation calomnieuse. Une plainte a donc été déposée contre Ferus lundi après-midi. Y aura-t-il une suite ?

En 2006, l’IPHB dépose une plainte, pourtant très précise. Il n’y aura aucune suite. Ferus avait déjà tenté une manœuvre en 2007 à la suite de la mort de Franska. Il n’y aura aucune suite. …..
……
Cette plainte qui vient d’être déposée participera-t-elle à mettre un terme à toutes ces menaces et manipulations ? A analyser le passé nous pouvons en douter. Mais cette fois, la situation est inversée. C’est Férus qui est accusé.

Attendons la suite…. Mais une chose est certaine, rien ne me fera taire.

Lire le texte complet avec de nombreux liens explicatifs http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/ours/France/Communication-Propagande/Plainte-contre-Ferus-Dollo-Ours-Pays-Toy-Cannellito.html

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.