Montagne – Alpinisme – Demain, Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie sur le site classé du Mont-Blanc

Ce déplacement ministériel aura pour thème le réchauffement climatique et l’inauguration du refuge du goûter à Saint Gervais et non sur le site à 3835 m d’altitude comme nous l’annoncions le 19 août dernier

Au programme de cette journée :

13h40 – Départ en tramway d’altitude pour le nid d’aigle, première étape de la voie principale d’accès au Mont-Blanc. Il ne semble pas que la montée à Tête Rousse soit prévue.

15h00 – Remise du rapport intitulé « Le climat de la France au XXIème siècle » avec : M. Jean JOUZEL, climatologue et glaciologue membre du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat)

– M. Serge PLANTON, ingénieur à météo-France

– M. Pierre ETCHEVERS, directeur du centre d’étude de la neige (CNRS-météo-France)

– M. Gerhard KRINNER, directeur du laboratoire de glaciologie de Grenoble

Selon le Ministère de l’Ecologie : « La connaissance fine des phénomènes météorologiques et la projection du changement climatique sont indispensables pour aider les pouvoirs publics à agir contre leurs effets sur le territoire. La France bénéficie d’une expertise exceptionnelle dans ce domaine que la ministre veut mobiliser à la veille de la conférence de Paris 2015 pour inscrire la France sur la voie de l’excellence environnementale ».

15h45 – Le changement climatique dans le massif du Mont Blanc : interventions de M. Christian VINCENT, glaciologue rattaché à l’université de Grenoble, des représentants des compagnies des guides de Chamonix et Saint-Gervais, des maires de ces deux communes et des services de l’Etat concernés.

17h30 – Inauguration du refuge du Goûter

A l’espace Mont-Blanc de la commune de Saint-Gervais, à l’invitation de la fédération française des clubs alpins et de montagne. « Perché à 3835 mètres sur l’une des voies d’ascension du Mont Blanc, ce refuge est unique au monde par sa technologie, sa gestion des ressources et des énergies renouvelables. Il est le premier d’une nouvelle génération de bâtiments d’altitude à faible impact environnemental et répond au label Haute Qualité Environnementale (HQE) ». Voir la plaquette de présentation de ce projet de construction ou le site sur refuge

Nous rappelons que l’ancien refuge est en cours de déconstruction

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.