Nicolas Raynaud nouveau président du Club alpin français

Signe de la tension qui régnait avant la 144e assemblée générale de cette institution majeure de la montagne française, les débats n’étaient pas ouverts à la presse ce samedi à Lyon. De débat, il n’y eut pas réellement, a-t-on appris de sources concordantes. En effet, la plupart des représentants de la liste alternative « Un nouveau souffle pour le CAF » n’avaient pas souhaité prendre part à une élection dont ils contestaient le caractère démocratique.

Repêché, suite à une conciliation du Comité national olympique (CNOSF), le projet emmené par l’ancienne présidente du syndicat national des guides et cofondatrice du syndicat interprofessionnel de la montagne, Françoise Gendarme, n’a donc guère été défendu devant les congressistes. Il avait réussi à fédérer 14 personnes, dont plusieurs couples. Mais deux ont été invalidées faute de pouvoir satisfaire à tous les critères imposés, notamment l’ancienneté de trois ans dans un club, et n’avaient pas accès à l’assemblée générale.

Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.