Nina Caprez revient sur Delicatessen, 8b, 150 mètres, Bavella

La suissesse Nina Caprez a réalisé hier la première féminine de la grande voie d’Arnaud Petit, ‘Delicatessen’, 8b, 150 mètres à Bavella (Corse). Après avoir renoncé lors d’un précédent séjour pour cause de météo exécrable, la revoilà aux manoeuvres avec son compagnon Cédric Lachat, réussite à la clé pour tous les deux. Cédric signe donc la seconde ascension de la voie, 8 ans après son ouverture, et Nina la 3ème le lendemain. ‘La plus belle grande voie qu’il m’a été donné de grimper’ confie Nina sans hésiter ! Les photos qui accompagnent ses propos sont l’oeuvre de Stefan Schlumpf.

‘La spécificité de cette voie c’est que c’est sur granite. Cela demande des conditions parfaites, un style de grimpe en mur vertical/dalle très spécifique, on a rien dans les mains, des plats, des croûtes, des prises d’ongles. Et puis chaque longueur c’est comme une accumulation de pas de blocs. le style granitique fait aussi que cela peut devenir vite morpho et impossible si on a pas la taille. C’est passé mais j’étais presque limitée par ma taille !

Le crux, c’est vraiment cette première longueur en 8b. En plus, Arnaud Petit a enlevé un relais pour la rallonger, ce qui lui donne encore plus de panache car elle termine avec une terrible traversée, vraiment dure. Dans cette section, Cédric a eu en plus la surprise d’arracher la prise clé. Heureusement, nous avons trouvé chacun une nouvelle séquence, moi avec des plats à compresser, Cédric par un jeté très aléatoire.

 

La 4ème longueur en 8a nous a aussi calmé. la première montée on avait rien compris, et puis une fois habitués au style ça allait mieux mais c’était vraiment pas gagné. Il faut grimper sur les pieds comme jamais. En tout cas, ‘Delicatessen’ est une voie superbe, très esthétique, dans un cadre qui fait rêver. C’est de loin ce que j’ai fait de plus beau en grande voie ! C’est en plus une voie très exigeante, où tu payes cash tes efforts. c’est pas comme dans ‘Ali Baba’ où si tu grimpes sur la défensive ça peut passer…

Mon prochain projet ? Cela se passera dans le Rätikon (Suisse) à partir de mi-juin. Je veux aller me frotter à ‘Silbergeier’ (8b+, 6 longueurs, ouvert par Beat Kammerlander).

Bon courage et bonne continuation Nina !

En savoir plus sur son blog

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.