Piolets « jeunes 2012 »

 

            Quand
j’ai entendu parlé « Piolet jeune », j’ai fait assez basiquement le
parallèle avec les piolets d’or. Je m’imaginais assister à la nomination de la
meilleure performance réalisée par l’Excellence des membres de l’équipe nationale
d’alpinisme. Ayant moi même été jeune il y a quelques années, j’en avais froid
dans le dos en pensant à tout ce l’on peut faire faire à ce genre de public en
leurs faisant croire qu’ils sont les meilleurs! 

 

            Une
première discussion avec Christian Tromsdorff, organisateur et président du
Groupe de Haute-Montagne (GHM) me rassure. L’objectif de cette manifestation
est de « de permettre aux jeunes de pratiquer des activités de montagne
en milieu pas ou peu aménagé et de valoriser des projets par une cérémonie de
remise des prix. En effet, des prix sont délivrés en fonction de la charte
Piolets Jeunes, qui favorise les bonnes initiatives permettant le retour des
jeunes à la montagne plutôt que la performance sportive ».

Il précise que « les piolets jeunes visent à rassembler et stimuler les
initiatives (clubs, assoc, lycées, collèges) qui amènent des jeunes en pleine
montagne dans l’esprit de l’alpinisme amateur ‘simple
‘, mais
aussi en les sortant des pratiques habituelles 
formatées (ski alpin, SAE
)
. »

 

 

            Organisé
par  le GHM et le région Rhône Alpe,
divers activités étaient proposées aux 125 jeunes de 14 à 22 ans présents
pendant les 2 jours. Suivant leurs envies, ils ont suivi des ateliers
techniques (pose de coinceurs, cartographie, remonté sur corde), parcouru une
via corda ou enchainé des longueurs en falaise. La crème des jeunes alpinistes
« de pointe » était présente pour un encadrement bénévoles et
extrêmement motivé (Marion Poitevin et Seb Ratel notamment). La présence et
l’investissement de leaders de l’activité (Yannick Graziani, Aymeric Clouet,
Jérome Blanc-Gras…) et d’institution reconnue pour leurs compétences (EMHM)
ont donné une dimension supplémentaire aux journées  « terrain ». Le camp de base a été posé à l’UCPA de Chamonix. En plus
d’être partenaire, l’UCPA a apporté son expérience sur l’encadrement des jeunes
en montagne et l’organisation de séjours.

 

            La
journée du Samedi s’est clôturée aux Houches, à la salle Olca, par la remise
des récompenses.  L’exploit sportif
n’est pas mis en avant, mais plutôt la démarche qui permet aux jeunes d’avoir
accès à la montagne et ses activités.
 
Les projets ont été départagés selon des valeurs tels le sens du
partage, l’autonomie en sécurité, l’implication individuelle et collective.
Marraine de l’évènement, Catherine Destivelle, a remis « le piolet jeune
lycée2012 » au lycée Ferdinand Buisson (Isère) et à sa section
montagne. Durant l’année écoulée, les lycéens se sont distingués dans des
actions comme l’encadrement de jeunes handicapés ou le nettoyage de site
d’escalade. Un des nominés souligne « l’esprit soudé » qui lie
les jeunes de cette section.

« Le piolet jeune association 2012 »
récompense deux ex-aequo : L’ITEP Beaulieu d’Annecy le Vieux (Institut Thérapeutique, Éducatif et Pédagogique). Cet établissement
est récompensé pour le projet « Cîme en soi » qui permet la
découverte et la pratique de nombreuses activités de montagne. L’action du CAF
de Grenoble
a été remarqué à travers les actions menées conjointement avec
la MJC de Prémol de Grenoble pour emmener et former des jeunes filles des
cités.

 

Texte et photo : Jeff Mercier

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.