Premier 8c pour Jean Delbecq au Blavet

Quand des trombes d’eau s’abbattent sur le Sud-Est de la France et que les falaises locales résurgent, il reste aux niçois et varois assez peu d’alternative. La grotte du Blavet dans la Var en est une grâce à son énorme plafond en ryolite offrant des combinaisons multiples. Jean Delbecq, enseignant d’arts plastiques arrivé dans la région il y a deux ans habite à côté, et vient de réussir ‘D1’, son projet de longue date premier 8c, un peu comme l’homme des cavernes dans son antre comme il le résume humoristiquement dans la photo ci-dessous.

‘Le travail de D1 s’est fait naturellement puisqu’il s’agit d’une connexion de la grotte. Quand je suis arrivé dans la région, j’ai travaillé les lignes en 8a, 8a+, puis les 8b. Au printemps j’ai fait les connections en 8b+ qui démarrent par petite prise de matière stupéfiante. Ayant fait les 4 connections principales, il ne me restait plus qu’à aller jouer dans ce que Blaise Faugeras a surnommé «le départ de merde »dans lequel je n’avais vu que Petr Blaha essayer. J’ai mis 4 séances avant d’arriver à enchaîner la section de trois mouvements qui démontent l’épaule gauche. Avant qu’il ne fasse trop chaud fin mai, j’ai réussi la connection du départ avec Acidogène 8b+/8c. J’avais donc prévu de me mettre cet automne dans D1 et je pensais que ça irait vite…En fait ça a été le gros siège d’un mois ½, à venir 2 fois/semaine abrité de la pluie avec les amis Niçois, Drômois, Tchèques et dracénois! Des conditions physiques et météorologiques fluctuantes. Le lendemain de chaque séance je me suis efforcé de ne pas oublier de caler une séance de pan typé force pour espérer progresser et fournir moins d’énergie dans le pas de bloc du début. J’ai aussi suivi les conseils de Vincent :« fais une voie de plus à l’échauffement te permettra de faire un bon 1er essai ». Donc à l’échauffement, une montée dans Homo-erectus et une montée dans ‘Saperlipopette’. Et Bam !’

‘D1’, c’est un départ complètement bloc de trois mouvements durs ( que j’estime à 7B+ bloc) et quelques mouvements pour aller respirer sur deux prises moyennes avant de s ‘engager dans la traversée de ‘petite prise de matière stupéfiante’ un 8a teigneux très technique. Ce qui nous amène au meilleur repos de la voie dans une partie qui est presque un toit. On rattaque ensuite par un pas de bloc avant d’embrayer par la section dure de ‘Saperlipopette’, un 8a+ de résistance très physique dont les pas les plus en force se trouvent dans le haut. Au total 55 mouvements.’

En espérant que ce projet achevé en appelle d’autres encore plus extrêmes !

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.