Projet de protection du léopard des neiges dans l’Himalaya indien

L’équipementier en ski-alpinisme & sports alpins DYNAFIT a remporté une première étape dans la lutte pour la protection du léopard des neiges: son organisation partenaire Snow Leopard Trust a été nominée par l’European Outdoor Conservation Association (EOCA) pour participer à la sélection finale des projets qui bénéficieront d’un soutien de la part de l’institution. La phase de vote qui déterminera quel projet sera soutenu dans chaque catégorie est programmée au mois de mars. La participation est ouverte à tous – le vote public pour la catégorie «Alpine» aura lieu du 14 au 28 mars.

Dans le cadre de ses activités auprès de l’EOCA*, DYNAFIT a proposé la nomination d’un projet du Snow Leopard Trust, association qui s’engage depuis 1981 pour la sauvegarde du léopard des neiges, un grand félin menacé d’extinction. Le programme «High Altitude Habitats for Snow Leopards», prévu dans l’Himalaya indien, est un des cinq nominés «Alpine» pour la phase finale de vote. Il a été choisi parmi 55 propositions au total.

Chaque année, l’institut European Outdoor Conservation Association (EOCA) sélectionne, parmi de nombreuses candidatures, trois projets qui seront soutenus par un don important. L’EOCA est une association formée par des entreprises actives dans la branche de l’outdoor. Un montant dépassant le million d’euros a ainsi été alloué ces six dernières années à des projets liés, dans le monde entier, à la protection de la nature. Ce sont les apports financiers des 94 membres de l’EOCA qui permettent de soutenir les projets sélectionnés.


DYNAFIT, qui est partenaire de l’organisation Snow Leopard Trust depuis 2005 déjà, est convaincu par le travail réalisé en faveur du léopard des neiges. La population mondiale du grand félin s’est réduite à environ 6000 individus ces dernières années. L’Inde est le pays comptant la troisième plus importante population de léopards des neiges. L’objectif du projet est de préserver l’espace vital naturel de l’animal et d’éviter son extinction, dans une région où le tourisme progresse à grands pas. Le possible don de l’institut EOCA sera investi dans la conservation de l’espace protégé et dans le soutien et la formation des habitants de la région. C’est uniquement par une contribution financière et par un travail de sensibilisation et d’information auprès des autochtones qu’il sera possible de faire vivre côte à côte la population et le grand félin.

Soutenez le projet sur : http://www.outdoorconservation.eu/project-voting-category.cfm?catid=1

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.