18 & 19 mai 2013 O’Bivwak à VILLARD DE LANS

Les 18 et 19 mai prochains, le Raid O’bivwak organisé par la Ligue Rhône Alpes de course d’orientation et le Comité départemental de C.O de l’Isère plante sa tente en Vercors, terre de jeux par excellence.

Terre de ski, terre d’évasion, terre de respiration, le Vercors est à découvrir impérativement. Ce territoire et ses immensités sauvages se prêtent en effet au jeu de la course à la balise.

Partir en forêt tente et duvet sur le dos, tracer sa route au mieux des obstacles, des difficultés et enfin toucher au but. Ici c’est non seulement possible mais recommandé.

En 2005, la station de Villard-de-Lans avait accueilli ces aventuriers modernes que sont les concurrents du Raid O’bivwak. Fort du succès remporté alors, Villard-de-Lans n’a pas hésité longtemps à répondre positivement à la demande des organisateurs d’O’bivwak d’accueillir une nouvelle fois ce raid prestigieux pour sa 32ème édition.

Cela parce qu’O’bivwak colle à ce territoire fait de roches blanches et de forêts d’émeraude, où l’inconnu est au bout de chaque chemin, où l’échappée belle est une règle, où les pratiquants d’outdoor ont plus que l’embarras du choix. Une alchimie propre à faire, de cette édition 2013 du raid le plus populaire de France, un nouveau succès.

Un succès populaire, de l’élite à la famille.

Si le Raid O’bivwak est un Raid pour humer le parfum de l’aventure, il ne se veut pas élitiste. Ouvert aux compétiteurs aguerris aux longues durées de course, à des parcours d’une grande technicité, il est aussi plébiscité par tous les apprentis orienteurs qui veulent tester les plaisirs de sortir des sentiers battus.

En effet, O’bivwak se veut une épreuve pour tous, de l’élite à la famille. Pour ce faire ce ne sont pas moins de 8 parcours qui sont offerts aux concurrents. Un panel permettant à chacun de trouver son bonheur.

En 30 ans d’existence, au bout de ce long chemin, une popularité jamais démentie avec :

Plus de 1000 équipes (de 2 ou 3 coureurs) par édition,

Plus de 32000 personnes en 31 éditions,

Et en prime, une convivialité, du partage, de la solidarité et surtout un bivouac commun géant. Un moment rare à ne pas manquer.

Un principe de course simple et captivant.

Qui dit bivouac, dit deux jours de course. C’est là une des originalités du Raid O’bivwak. Celle qui attire les foules, celle qui parfois fait de tout le reste un prétexte.

Courir pendant deux jours (deux étapes) en autonomie complète, rien que pour partager ce moment magique du bivouac en pleine nature. Un partage rendu immédiatement possible par le fait que le raid O’bivwak se dispute par équipe de 2 ou par équipe de 3 sur certains circuits loisirs.

Le reste n’en est pas moins qu’une vaste et belle chasse au trésor. Chaque équipe étant munie d’une carte spécifique de course d’orientation doit rallier des points de passage obligés matérialisés par des balises.

Et pour les moins aguerris, les organisateurs ont pensé à eux et ont concocté pour eux un parcours de découverte, sur lequel le transport des effets nécessaires au bivouac (tente, sacs de couchage, etc…) est pris en charge par l’organisation. Cela sans pour autant priver les concurrents du parfum d’aventure que procure la course à la balise et celui si particulier des popotes qui frémissent le soir au bivouac.

Une édition 2013 qui comblera le plus exigeant des orienteurs.

A l’autre bout du spectre, il y a les vrais, les mordus, qui ne s’embarrassent ni des pistes forestières, ni des sentiers, mais cherchent en forêt les traces des chevreuils, des cerfs ou des sangliers, pour aller au plus court, au plus vite.

Dans ce domaine le Raid O’bivwak peut s’enorgueillir d’un palmarès, notamment sur les circuits A ou B, où figurent des spécialistes titrés de la course d’orientation.

Pour tous ces aficionados du wilderness qui fait tourner la tête, les terrains du Raid 2013, devraient apporter ivresse et plaisir. Les terrains du Vercors n’ont-ils pas accueillis en 1996 une manche de la Coupe du Monde de la spécialité ? Ils accueillent aussi régulièrement des compétitions nationales de haut niveau. Un territoire qui est à ce point fait pour cette discipline, que la station de Villard-de-Lans envisage d’en faire un de ses points forts estivaux.

Quand O’bivwak s’engage, il ne recule plus.

Depuis plusieurs éditions O’bivwak est devenu un grand éco-évènement sportif durable. En 2013 avec le concours du Conseil Général de l’Isère, O’bivwak répondra au même objectif à travers de nombreuses actions telles que :

– La mise en place de navettes

– L’incitation au covoiturage avec cadeau à toute voiture pleine en covoiturage

– La réalisation de parcours en concertation avec les collectivités locales

– Le tri des déchets

De même que depuis plusieurs éditions il propose :

– Une épreuve entièrement dédiée aux scolaires, le Sco’bivwak le mercredi 15 mai

– Un Mini Raid à la demi-journée samedi 18 mai après midi et dimanche 19 mai matin pour faire découvrir ce que peut être le grand frère.

En 2013 il ne dérogera pas à ces deux innovations qui peu à peu s’inscrivent durablement dans le programme du Raid.

Photos : Baptiste Chikli / bchikli.com

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.