Alpinisme en Himalaya : ‘Moi aussi, j’ai connu la zone de la mort’

Seule Tarnaise à avoir gravi un sommet de plus de 8000 mètres, Martine Maurette livre un témoignage bouleversant après la disparition des deux alpinistes albigeois.

« J’ai eu les tripes nouées quand j’ai appris ce drame. » La disparition au Népal du guide de haute montagne Bernard Milian et de son coéquipier le docteur Alain Laurens a vivement affecté Martine Maurette. Ce terrible accident de montagne, où un sherpa a également trouvé la mort, est survenu jeudi 12 mai, au lendemain de l’ascension du Manaslu (8 163 mètres), qu’ils avaient réalisé l’exploit de conquérir. « Ils sont les premiers Tarnais à ma connaissance à avoir passé la barre des 8 000 mètres », avançait le cafiste (membre du Club alpin français) albigeois Jean-Clair Yèche. « Premiers Tarnais peut-être, mais pas première Tarnaise », rectifie Martine Maurette, une habitante de Couffouleux par ailleurs professeur d’éducation physique du lycée Las Cases de Laveur. La première Tarnaise à avoir gravi un 8 000 m dans l’Himalaya en juillet 2000, c’est elle. « Le Gasherbrum (8 035mètres) est situé dans un des plus beaux cirques du monde, au Pakistan. »

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.