Alpinisme : Les étrangers prennent trop de risques en montagne

Les accidents se multiplient et sont bien souvent le fait d’alpinistes étrangers qui manquent d’expérience ou de patience.

Depuis mi-avril, quinze alpinistes ont trouvé la mort dans les Alpes suisses. Parmi eux, des Espagnols, des Allemands ou encore un Polonais. Soit au total douze étrangers, dont une bonne part ont fait preuve d’imprudence. Parfois sans s’en rendre compte. Le Hollandais de 20 ans qui a fait une chute de 700 mètres en descendant la Dent-Blanche le 7 juillet en est un bon exemple, puisqu’il n’était pas encordé à son compagnon.

Sans le matériel adéquat

Pour Jean-Marie Bornet, chef prévention de la police valaisanne, ces statistiques ne doivent rien au hasard: «Plus on connaît le territoire dans lequel on évolue, plus on le respecte et moins on s’expose à ses dangers. On constate chaque année que les drames les plus graves sont en général le fait des alpinistes les moins expérimentés. Lesquels viennent souvent de loin.»

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.