Caroline Ciavaldini répète Requiem, le premier E8 au Monde !

Caroline Ciavaldini n’a pas fait qu’assurer son mari James Pearson dans ses essais dans ‘Rhapsody’ à Dumbarton Rock en Ecosse. Elle s’est essayée avec succès au premier E8 de l’Histoire du trad britannique, ‘Requiem’ E8 6b, une ligne ouverte par Dave ‘Cubby’ Cuthbertson en 1983.

Voici les impressions de Caroline en exclusivité :

‘Drôle, comme les cotations sont universellement inutiles .
J’en suis à mon 7eme E8, et plus j’avance, moins j’y comprends quelque chose. La cotation anglaise prend en compte la difficulté, et aussi la dangerosité. Autant dire qu’on se retrouve dans le bourbier d’une cotation typique, auquel on ajoute encore un élément de dispute. Très british finalement, n’est ce pas ?
Alors par dessus leur système de cotation, les british ajoutent le plus important : l’ ‘aura’ de la voie…. Famous ? or not ?
Il y a des voies légendaires comme ‘Gaia’, où Jean Mihn Trin Thieu s’est explosé une jambe. Et des voies historiques, comme ‘Requiem’, premier E8 de l’Histoire.
A quoi m’attendais-je en abordant ce monstre mythologique ? Pas grand chose. Je m’étais lancé un petit défi personnel : partir du bas, et non en rappel, ce qui signifie : pas de repérage des prises ni des coinceurs.

Première montée dans la fissure glissante, rhyolite oblige, j’étais à deux doigts de ne jamais y remettre les doigts. Une fissure peut vite se transformer en casse tête chinois quand on a peu d’expérience… Apres une heure à ramper pour me hisser au dessus de la fissure, je me retrouve bien au dessus de mon dernier coinceur, pétée jusqu’au cou par l’épuisement et la peur, à essayer de placer un petit nut bien retors. Je mets mon poids dessus, il lâche… je me rattrape au super light (un tout petit demi nut de wild coutry, pas beaucoup de matière je dirai…). Je ne suis pas au bout de mes frayeurs, il reste encore le pas de bloc final… où je me la colle, évidemment. Un bon plomb… ouf, le dernier coinceur a tenu.
Quelle aventure… Il m’aura fallu 7 essais et 3 vols depuis le dernier mouvement pour enfin venir à bout de Requiem.

C’est ça le Trad, beaucoup d’émotions, une histoire à chaque voie. La classe.’

Crédit Photo : Chris Prescott /Hot Aches

 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.