Coxsey et Hojer remportent la coupe du Monde de bloc de Grindelwald

L’étape suisse de la coupe du Monde de bloc s’est déroulée hier et aujourd’hui à Grindelwald au pied de l’Eiger. Les français n’ont pas brillé puisque aucun représentant ne s’est qualifié pour les phases finales pour la première fois de la saison. Nos meilleurs tricolores sont Marine Thévenet 12ème et Guillaume Glairon-Mondet 10ème. Le slovène Jernej Kruder a fait aussi très fort, en retard à l’isolement il s’est fait disqualifier pour la finale (6ème).

Résumé des finales où le suspens s’est poursuivi jusqu’au dernier bloc pour la gagne :

En finale femmes, l’allemande Juliane Wurm et l’anglaise Shauna Coxsey se détachent dès le bloc 1, étant seules à flasher ce problème qui proposait un rétablissement très triceps sur une grose prise anguleuse. Anna Stöhr est juste derrière avec un essai de moins, tout comme la japonaise Noguchi. Chez les messieurs le japonais Rei Sugimoto est le seul à faire le bloc, en 13 essais (!) : atteindre un gros module lointain en guise de zone puis ramper dans un dièdre jusqu’au top. Seul Dmitry Sharafutdinov trouvera aussi la clé du premier mouvement en statique et validera la zone avant d’échouer dans la remontée de dièdre. Dur dur.

Le bloc 2 verra Alex Puccio échouer sur le bac final : un double jeté suivi d’un travail de volumes pyramides. Juliane Wurm et Anna Stöhr seront les premières à empocher la mise avec la réussite en 7 essais, mais Shauna Coxsey fait un petit trou et prend seule la tête avec le bloc en 5 essais (photo). Chez les messieurs, c’est le réveil de Jan Hojer, très à l’aise dans ce bloc très abdominal avec ses relances sur pinces et volumes avec des pieds situés très bas qu’il plie en deux essais, imité plus tard par le russe Sharafutdinov. Kilian Fischhuber fera encore mieux avec un impressionnant flash qui le place alors en tête.

Le bloc 3 des femmes proposait des mouvements tournants en traversée ascendante avec des déséquilibres à contrôler. Alex Puccio en mal de concrétisation progresse bien et finit par terminer après deux essais assez proches dans les deux précédents problèmes. La japonaise Noguchi se replace avec un flash du bloc, à l’aise dans ce style, tout comme Shauna Coxsey qui prend alors la tête seule (3 blocs en 7 essais). Stöhr, qui empoche le bloc en deux essais et seconde avec 3 blocs en 10 tentatives, et profite de la contre-perf de Juliane Wurm qui ne réussit pas le bloc.

Le bloc 3 propose les mêmes caractéristiques chez les messieurs avec en plus un double jeté de départ délicat à appréhender. Le show a d’abord été fait par le japonais Sugimoto qui réussit le problème sur le gong après un run dantesque très long où il a démontré des qualités de contorsionniste hallucinantes pour finir (cf photo). En revanche, son compatriote Hori aura moins de réussite, échouant dans le même mouvement. Ce sera beaucoup plus efficace pour Jan Hojer qui réussit le bloc en deux petits essais en passant plus bas que le japonais avec un puissant mouvement d’épaule pour chercher la prise finale, ce qui lui assure la tête avant le dernier bloc ( 2 blocs en 6 essais). Kilian Fishuber finit aussi le bloc sur le gong en 6 essais et rétrograde 3ème, un essai derrière (2 blocs en 7 essais). Un peu plus tard, le russe Sharafutdinov fera le même show sur le gong que le japonais Sugimoto pour empocher le bloc et se classer second avant le dernier bloc avec 2 blocs en 7 essais mais une zone supplémentaire d’avance sur Kilian.

Le bloc 4 sera donc décisif pour la gagne dans les deux catégories. Chez les femmes, un problème en toît tout en travail de volumes. Juliane Wurm se rattrape de sa bévue du bloc précédent et est la première à réussir le bloc sur le gong, s’assurant la 3ème place. S’en suit Anna Stöhr qui réussit le bloc en deux essais. Mais Shauna Coxsey a de l’avance, réussit le bloc en 3 essais et remporte la compétition : c’est la première victoire en coupe du Monde de sa carrière !

Chez les hommes, nous avons droit à un travail de volumes en fissure. Jan Hojer s’assure la gagne avec un nouveau flash impressionnant de facilité, alors que beaucoup ne bougeront pas dans le bloc, ce dernier chambreur, s’amuse même à faire coucou avant de prendre le bac final ( cf photo) ! Le russe Dmitry Sharafutdinov sera le seul à finir réussir aussi le problème en 3 essais, s’assurant du coup sa seconde place (3 blocs en 10 essais) sur l’étape au dépens de l’autrichien Fischhuber 3ème.

Classement final de l’étape :

– 1ère place : Shauna Coxsey (4 blocs en 10 essais) / Jan Hojer (3 blocs en 7 essais)

– 2ème place : Anna Stöhr (4 blocs en 12 essais) / Dmitry Sharafutdinov (3 blocs en

– 3ème place : Juliane Wurm (3 blocs en 11 essais) / Kilian Fischhuber (2 blocs en 7 essais)

AU classemnt génral COxsey qui a fait 3 podiums en 3 étapes et Hojer qui est à 2 victoires sur 3 étapes sont en tête du classement général provisoire. Prochaine étape dans une semaine à Innsbrück en Autriche.

Replay des finales ci-dessous

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.