Environnement – 4ème Conférence Internationale sur l’Eau en Montagne – Megève les 8, 9 et 10 octobre 2014

Partant du constat que les massifs sont les châteaux d’eau de la planète, les montagnards, solidaires des grands bassins de populations de piémont et de plaine, se mobilisent pour adopter des stratégies d’adaptation face aux changements globaux qui s’opèrent, et prévenir les risques accrus de sécheresses et d’inondations.

Du local au global, du constat à l’action, les Etats Généraux 2014 visent à affirmer la nécessité de placer l’eau au centre des projets de territoires, dans une perspective d’anticipation et d’adaptation à ces changements globaux, notamment climatiques.

…//….

Anticiper les conséquences du changement climatique : En montagne plus qu’ailleurs !

Lors des trois précédentes conférences de Megève en 2002, 2006 et 2010, une alerte avait déjà été lancée sur la nécessité d’adopter des stratégies d’adaptation face aux effets du réchauffement du climat sur les ressources en eau.

Aujourd’hui, la communauté scientifique confirme la réalité du réchauffement climatique et s’accorde sur le fait que la préservation de la ressource en eau est fortement liée à l’aménagement des territoires montagnards.

La température moyenne des Alpes a augmenté en un siècle de plus du double du réchauffement terrestre global : Les modèles y projettent une augmentation de température d’ici à 2100 comprise entre + 2,6 et + 3,9°C.

Alors qu’ils ont déjà perdu entre 20 et 30% de leur volume depuis 1980, les glaciers alpins pourraient encore régresser de 30 à 70 % de leur volume d’ici à 2050 et quasiment tous les plus petits d’entre eux auront alors disparu ! Les glaciers des Pyrénées ont perdu 80% de leur surface depuis 1850 et ceux des Alpes 40 % en moyenne.

Avec le changement climatique, la forme (neige ou pluie) et la répartition saisonnière des précipitations seront aussi fortement modifiées en montagne.

…//….

De bonnes pratiques existent déjà : Mettons-les vite en application !

Beaucoup de mesures efficaces ont déjà été expérimentées avec succès ; la conférence de Megève permettra de les présenter et d’étudier les moyens de leur généralisation sur tout le territoire montagnard.

La gestion des eaux pluviales et le contrôle de l’imperméabilisation des sols, dans le cadre d’une politique globale d’aménagement à l’échelle des bassins versants, ont fait leurs preuves dans de nombreux territoires sujets aux inondations et apparaissent décisifs pour la protection contre les risques dans les agglomérations de piémont.

La protection des zones humides sur les domaines skiables et les alpages est désormais conciliable avec le développement des pratiques touristiques et agricoles et satisfait à la fois, les acteurs économiques et les gestionnaires de milieux naturels.

Le damage approprié des pistes de ski, permet d’allonger la saison touristique tout en assurant la rétention d’eau en altitude pour contribuer à la régulation des débits au printemps.

…//…

Transformons les contraintes en atouts !

Cette 4ème conférence internationale de Megève sera une exceptionnelle opportunité de sensibiliser tous les acteurs sur ces enjeux considérables et encore mal appréhendés, de relayer tous ces exemples de bonnes pratiques, et bien d’autres, et de donner la parole aux montagnards qui souhaitent participer activement au développement durable de leurs territoires, tout en préservant leurs ressources naturelles au bénéfice de tous.

Élus locaux, acteurs économiques, gestionnaires, responsables associatifs, scientifiques de tous les pays de l’Arc alpin sont invités à se réunir pour échanger, débattre et promouvoir des solutions visant à transformer ce qui apparait comme une contrainte… en véritable atout pour la montagne de demain !

En savoir plus…..

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.