Fontainebleau – Escalade – Culture – Les grimpeurs n’ont-il vraiment plus aucun respect pour le patrimoine historique bleausard ?

‘Trouver un nouveau terrain de jeu n’est pas chose facile. Avec un peu de chance, il suffira juste de bartasser suffisamment longtemps dans les bois pour découvrir un lieu où le caillou est susceptible d’atteindre une certaine hauteur pour prendre du plaisir.

Ensuite, le jardin doit être désherbé de ses mousses, de ses lichens, de sa poussière, du sable, j’en passe des meilleurs… Dans le respect de la nature, évitons de couper des arbres et de saccager les alentours, car notre nouveau site se trouve en général dans un écosystème fragile qui sera chamboulé dès les premiers coups de brosse, traces de magnésie, déchets en tous genres… Mais bon, on le sait, il suffit de faire attention, de le respecter pour que notre activité s’harmonise avec son environnement…’

Visiblement, tous les brosseurs de blocs n’ont pas compris le sens ce texte de Gilles Bapteste et Elric Besnier, les principaux ouvreurs du secteur du Rocher Brûlé. En effet, dans cette zone, certains n’ont pas hésité à détruire totalement un ancien abri sous rocher probablement édifié par les carriers ou ouvriers de l’aqueduc au XIXème siècle ! Rien de naturel certes, mais jusqu’où sont prêts à aller certains forts grimpeurs pour faire une nouvelle croix ?! Il ne faudra pas s’étonner si à l’avenir, il y a des restrictions de pratique de l’escalade à Bleau !

En savoir plus……

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.