Immersion avec les futurs guides


Face à l’accidentologie qui ronge la profession depuis l’an 2000, l’école nationale de ski et d’alpinisme a rénové son cursus. Reportage au cœur du Mont-Blanc, dans les pas de la première promotion d’une nouvelle génération de “passeurs”.

“Premier objectif : ramener le client dans la vallée. Le second : le fidéliser. Le sommet n’arrive qu’en troisième dans l’ordre des priorités”. Le sourire affable contraste avec la fermeté de sa main et ses mots. Une main de guide qui montre la voie à ceux qui, dans quelques jours, exerceront le noble métier. Alexis Mallon est responsable du département alpinisme de l’Ensa et les élèves ont saisi le message. Il y a trois ans, à l’entame de la formation, il leur a dit : “Deux d’entre vous ne seront plus là au stage final”. Statistique à ce jour imparable. Pour lui, l’accidentologie qui frappe les guides, “douze morts par an, entre les pros et les clients”, n’est pas une fatalité.” Il dit halte au déni “de la faute humaine”.

Lire l’article

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.