J5 – Le grand final !

Dernière grande journée de compétitions à l’AccorHotels Arena ! Le bloc féminin, l’handi-escalade AL, la vitesse féminine et de la difficulté masculine ont désigné leurs champions devant près de 7300 spectateurs !

Finale du bloc femme :

Une finale au bout du suspense ! Au terme d’un circuit riche en tops, la Suissesse Petra Klingler a su faire parler sa puissance pour faire la différence sur le dernier bloc. Les deux Japonaises Miho Nonaka et Akiyo Noguchi favorites de l’épreuve prennent l’argent et le bronze.

Finale handi-escalade AL homme :

Albert Guardia Ferrer (ESP) était résolument le plus fort aujourd’hui pour poursuivre sur une dizaine de prises de plus que les autres compétiteurs. Une belle prestation devant plusieurs milliers de fans qui lui ont réservé une standing ovation ! Julien Gasc (FRA) prend l’argent, Iván Germán Pascual (ESP), le bronze.

Finale de la vitesse femme :

Quelle finale ! La leader de la Coupe du monde Anouck Jaubert à domicile face à l’une des grimpeuses les plus performantes de la planète, la Russe Anna Tsyganova. Le starter demande le silence. La foule a du mal à se contenir. 7’52 plus tard la Russe est en haut de la voie. 7’79 pour Anouck Jaubert. La Russe est championne du monde. Et les deux finalistes ont affolé l’horloge et ont fait rêver l’Arena.

Dans la petite finale, deux des grandes actrices de la saison 2016 se battaient pour le bronze : Iuliia Kaplina (RUS) et Aleksandra Rudzinska (POL). La Russe prend l’ascendant sur la Polonaise pour aller chercher le métal restant.

Focus sur la finale de la difficulté homme :

Dans une finale déjà historique, Adam Ondra a surclassé la concurrence et a éclaboussé de sa classe l’Arena. Sur le 8c+ tracé par l’équipe d’ouvreurs de Jan Zbranek, les mouvements s’enchaînaient mais ne se ressemblaient pas.

Une voie très inspirée et inspirante : les grimpeurs ont proposé au public de l’Arena un récital des différentes facettes de l’escalade. Les médailles se sont jouées tout en haut de la voie, dans la traversée de la dalle finale. Gautier Supper, poussé par un public en plein délire, tente de s’accrocher à quelques mouvements du top, mais doit lâcher, à bout de rési.

Il ne le sait pas encore mais il prendra la médaille de bronze de ces Championnats du monde ! Jakob Schubert (AUT) parvient au même endroit et fait parler sa combativité légendaire pour poser un mouvement de plus et finir en argent.

Reste le roi.

Le public retient son souffle. Adam Ondra semble très détendu. Il est dans le tempo et rejoint sans trembler cette marque 42, que les deux autres médaillés ont atteintes. Il serre ces deux micros comme si sa vie en dépendait. Et il tient. Mais le bac suivant semble loin, si loin. Adam s’élance… et ça passe ! Le Tchèque est champion du monde pour la 2e fois consécutive.

Ce qui rend cette histoire encore plus belle, c’est qu’Adam Ondra sait qu’il est d’hors et déjà champion du monde. Et que ce bac est facile à tenir. Alors Adam Ondra se permet une pause, pour célébrer cette nouvelle victoire avec le public parisien. Le roi exulte. La foule est en délire.

Mais la voie n’est pas finie. L’histoire non plus. Il reste encore une page à écrire. « Adam, Adam, Adam ». Le public a décidé d’amener son champion vers le sommet. Adam Ondra prend la foule au mot et s’en va parfaire son happy end. Le Tchèque sort le voie. Crie sa joie. Adam Ondra est toujours le roi.

Tous les résultats

Retrouvez les images de la compétition ici

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.